Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Le petit Anes Berdjam, introuvable depuis mardi dernier, aurait été enlevé à proximité du domicile de ses grands-parents maternels au quartier El Kouf, au nord de la ville de Mila. Ce sont là les premières conclusions faites par une brigade cynophile de la gendarmerie nationale, qui a rejoint l’enquête, ce jeudi. Selon cette équipe d’enquêteurs, la trace du petit Anes disparaît après environ 100 mètres de la maison de ses grands-parents.  « Les trois chiens dressés de la brigade cynophile de la Gendarmerie cessent de flairer et de déceler l’odeur du petit garçon après 100 mètres de la maison de son grand-père. Cela signifie qu’il a été embarqué en voiture, après avoir été conduit jusque-là à pied», expliquera une source sûre. Les services de police ont procédé depuis mardi à l’arrestation de trois suspects, originaires de la ville de Mila. « L’enquête avance », nous dira, ce vendredi, le lieutenant Mohamed Frahta. Les services de la Protection civile ont vidé cinq puits d’eau dans la région, soupçonnés de contenir le corps de Anes. La police a passé au peigne fin tous les vergers et les reliefs de la région, mais sans résultat.  Des dizaines de citoyens de la ville ont organisé, après la prière de ce vendredi, une marche en signe de compassion et de solidarité avec la famille de la victime. Le chargé de communication de la police appelle, par ailleurs, les citoyens à contribuer aux recherches et à ne pas céder à l’intox afin de ne pas démoraliser davantage les parents du jeune garçon. A ce juste propos, Frahta nous dira : « La rumeur qui a circulé mercredi au sujet de Anes, le donnant pour mort, a failli tuer sa mère. Donc, je demande aux citoyens d’être prudents et de vérifier l’information avant de la véhiculer ».  
image
Size: 0.02 Mb

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages