Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Comme il fallait s’y attendre, au moins trois lycées ont été paralysés par des mouvements de grève, hier, à travers la wilaya de Boumerdès. Ces actions, qui renseignent sur la tension qui couve dans le cycle secondaire, ont été menées au niveau des lycées de Dellys et Chabet El Ameur par des élèves de terminale qui n’ont pas été autorisés à s’inscrire pour repasser le bac. Après une semaine de tractations avec l’administration et leurs enseignants, ces recalés n’ont pas trouvé mieux que de fermer les portails de leurs établissements pour réclamer leur réintégration. Au lycée 19 Mai de Dellys, des centaines de lycéens ont boycotté les cours en signe de solidarité avec leurs camarades grévistes. Idem au lycée Larbi M’hidi, où on fait état de dizaines de redoublants qui n’ont pas la chance de refaire l’année. Ce problème risque de faire tache d’huile à travers de nombreux autres établissements, notamment ceux qui connaissent des surcharges de classes et un grand nombre d’exclus. Il faut dire que les chiffres relatifs à l’échec scolaire figurent parmi les secrets les mieux gardés des responsables du secteur au niveau local. «La ministre de l’Education nationale a déclaré avoir instruit les directeurs d’établissement à récupérer le maximum de recalés, mais ces derniers disent n’avoir rien reçu officiellement et que la réintégration se fait par le conseil de classe en fonction du nombre de places disponibles», expliquent certains grévistes. La tension que connaît le cycle secondaire aurait pu être évitée si l’on avait concrétisé les projets de lycées affectés au profit de la wilaya. Aujourd’hui, pas moins de 10 communes de la région sont dépourvues de lycées.

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages