Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
La balance commerciale a enregistré un déficit de 9,06 milliards de dollars durant les huit premiers mois de l’année 2015, contre un excédent de 4,32 milliards de dollars à la même période de 2014, selon le bilan des Douanes algériennes. La situation économique du pays se détériore au fil des mois et de la baisse de ses recettes des exportations d’hydrocarbures, qui enregistrent une forte chute en volume et en valeur. Ainsi la balance commerciale a noté, sous le coup de cette dégringolade, un déficit de 9,06 milliards de dollars durant les huit premiers mois de l’année 2015, contre un excédent de 4,32 milliards de dollars à la même période de 2014, selon le bilan rendu public, hier, par les Douanes algériennes cité par l’APS. Des chiffres alarmants qui viennent s’ajouter à ceux concernant la baisse continue des réserves de changes et les dotations du Fonds de régulation de recettes (FRR), rendus publics il y a quelques semaines par la Banque d’Algérie via sa note de conjoncture semestrielle. Des bilans moroses qui confirment la fragilité de la situation économique du pays qui risque de ne plus pouvoir financer, à court terme, ses importations. Une sombre perspective qui pourrait se réaliser rapidement, puisque suite au déficit enregistré ces derniers mois, les exportations ont assuré la couverture des importations à hauteur de 74% à peine, durant les huit premiers mois de 2015 contre 111% à la même période de l’année écoulée. Dans le détail, de janvier à août derniers, les exportations se sont établies à 26,36 milliards de dollars contre 43,69 milliards de dollars à la même période de 2014, soit une chute de 39,67%, précisent les données du Centre national de l’informatique et des statistiques des Douanes (CNIS). Quant aux importations, elles se sont chiffrées à 35,42 milliards de dollars contre 39,37 milliards de dollars durant la même période de l’année écoulée (-10,02%), ajoute la même source. Les exportations des hydrocarbures, qui ont représenté 94,51% du total des exportations durant cette période de référence, ont été évaluées à 24,91 milliards de dollars contre 42,29 milliards de dollars à la même période de 2014, enregistrant une baisse de 41,10%. Quant aux exportations hors hydrocarbures, elles demeurent toujours faibles avec près de 5,5% du volume global des exportations, soit près de 1,45 milliard de dollars. S’agissant de la structure des importations, les Douanes précisent qu’à l’exception des biens d’équipement agricoles qui ont augmenté de plus de 14% pour totaliser 470 millions de dollars, toutes les importations des autres produits ont reculé. Les plus importantes baisses ont concerné les produits bruts avec des importations de 1,07 milliard de dollars (-19,32%), les produits alimentaires avec près de 6,41 milliards de dollars (-17,94%), les biens de consommation non alimentaires avec 5,94 milliards (-15,14%), le groupe des énergies et lubrifiants avec 1,64 milliard (-8,45%), les demi-produits avec 8,04 milliards (-7,66%) et les biens d’équipements industriels avec 11,84 milliards (-3,80%). Selon le CNIS, la Chine a maintenu sa première place à la tête des principaux fournisseurs de l’Algérie, avec 673 millions de dollars, suivie de la France (495 millions de dollars), l’Italie (384 millions de dollars), l’Espagne (338 millions de dollars) et l’Allemagne (281 millions de dollars). 

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages