Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Le tribunal de Chrea près la cour de Tébessa a déclaré, hier, qu’il rendra son verdict dans l’affaire du correspondant du journal arabophone Akher Saâ le 5 octobre prochain, a-t-on appris d’une source judiciaire. El Hamza Sofiane, journaliste du quotidien Akher Saâ, est poursuivi, faut-il le rappeler, pour diffamation par le chef de service du personnel de l’hôpital Mohamed Chebouki à Chrea, à 45 km de Tébessa, suite à la parution d’un article au mois de janvier 2015, intitulé «Le chef de service de l’hôpital de Chrea relevé de ses fonctions». Hier, le juge d’instruction a soutenu que le grief reproché à notre confrère n’est pas fondé puisque le plaignant a vraiment fait l’objet d’une suspension de ses fonctions. Il a ajouté que son rôle en tant que journaliste est de dénoncer la corruption. Pour sa part, l’avocat du plaignant, relatant les faits contenus dans le dossier, a demandé une peine de 3 mois de prison ferme, assortie d’une amende d’un million de dinars à l’encontre du journaliste. Il faut signaler que le correspondant a été condamné en mars 2015 à trois mois de prison ferme et une amende de 100 000 DA, avant qu’il ne fasse appel. Une condamnation jugée par le journaliste «d’aberration» car, selon lui, les peines contre les journalistes ne sont plus prévues dans le nouveau code d’information.  

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages