Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Les correspondants et journalistes de la wilaya de Annaba sont choqués. Le président de la section pénale près la cour de justice de Annaba, Adjoul Moussa, a condamné, avant-hier en appel, Boudermine Lakhdar, journaliste au quotidien régional L’Est Républicain à une amende de 50 000 DA et un million de dinars de dommages et intérêts, tandis que le directeur de la publication, Lazhar Merad, a été relaxé, avons-nous constaté sur place.  Le journaliste est poursuivi pour «diffamation», suite à un article annonçant l’arrestation d’un employé de l’université de Annaba par la Gendarmerie nationale. Me Ketfi affirme : «La cour a pris en considération les dispositions du code pénal aux lieu et place de celles du code de l’information. Cette condamnation à une forte amende contre le journaliste a pour but de faire taire les plumes, sachant que la majorité des journalistes ne peut pas la supporter.» Selon le dossier de l’affaire, le concerné s’est présenté à la rédaction de L’Est Républicain pour contester le contenu de l’information dont il est l’objet. Une contestation qui a fait l’objet, à la demande de l’intéressé, d’un article objectif démentant l’information et consacrant son droit de réponse tel que régi par le code de l’information. A sa surprise, le journaliste a été convoqué quelques mois après par la justice suite à une plainte déposée par l’employé de l’université. Le 13 avril dernier, il a été condamné à la même amende, mais partagée solidairement entre le journaliste et sa rédaction. Rappelons que lors de la dernière célébration officielle de la Journée internationale de la liberté d’expression, le ministre de la Communication, Hamid Grine, a estimé : «Le journaliste algérien est libre d’exercer sans aucune pression. Moi-même et de hauts responsables de l’Etat ont été diffamés, parfois insultés dans des titres de presse sans qu’aucun journaliste soit poursuivi en justice encore moins condamné à verser des amendes.»

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages