Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Les pourparlers entamés, hier, entre les représentants des différents intervenants dans la filière lait en vue d’arriver à un compromis autour du prix de référence du lait cru n’ont pas abouti. Les producteurs ont décidé de suspendre unilatéralement les discussions «vu que les représentants des laitiers n’avaient montré aucune volonté pour aboutir à un compromis», s’est indigné Rabah Ougmat, président de la Fédération nationale des éleveurs et producteurs de lait. «Les laitiers ne veulent rien céder. Le représentant du ministère de l’Agriculture rendra son rapport à sa tutelle, qui le transmettra au Premier ministre qui aura à prendre une décision d’ici dimanche», précise-t-il. Les éleveurs et producteurs de lait menacent de recourir à des actions de rue si leurs revendications ne sont pas satisfaites. «Le ministère nous soutient. Nous étions prêts à un compromis, mais les laitiers ne veulent rien lâcher. Les producteurs sont à bout. Certains menacent de s’immoler et de brûler leurs vaches sur la place publique», signale-t-il. Le ministère de l’Agriculture a désigné un groupe de travail devant encadrer les discussions entre les éleveurs, les transformateurs et experts laitiers, censés «définir une stratégie de consolidation de la filière, d’intégration de la production nationale de lait cru et de réduction des importations de la poudre de lait». Des discussions avaient été engagées avec les acteurs de la filière lait, en vue de définir, d’ici la fin de l’année, une stratégie de développement de la production nationale et de réduction des importations de la poudre de lait. Des mesures ont été prises, à court terme, en faveur des éleveurs : leur permettre de s’approvisionner directement des minoteries en son, et ce, afin de réduire la tension sur les prix de l’alimentation ; assouplissement du système de paiement des primes accordées par l’Etat, accompagnement des professionnels dans la mise en place d’autres éléments de consolidation de la filière pour améliorer l’approvisionnement en fourrage vert, etc. Selon la Fédération des producteurs, le prix de revient du litre de lait cru est de 75 DA. L’Etat qui subventionne le lait cru à toutes les étapes de la production reverse 12 DA par litre produit aux éleveurs, 5 DA par litre aux collecteurs et 10 DA aux transformateurs.  

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages