Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Le port d’Alger est sur une poudrière. Les travailleurs de l’enceinte portuaire, gérée en partenariat  avec l’émirati DP World depuis 2009, exigent «l’amélioration des conditions de travail» et menacent de recourir à une grève «si les dépassements et le non-respect des accords signés avec le syndicat de l’entreprise persistent». Les travailleurs, représentés par le syndicat UGTA du port d’Alger, exposent des préoccupations socioprofessionnelles. «Les pourparlers entre le syndicat et la direction, entamés depuis plus d’une année, n’ont abouti à aucune décision allant dans le sens de la satisfaction des revendications. Plusieurs séances de négociation ont été suspendues par la direction qui cherche à gagner du temps sans changer à la situation catastrophique des travailleurs», soutiennent des membres du syndicat. Un accident du travail enregistré, il y a quelques jours, pour cause de «négligence», selon les membres du syndicat, a attisé la colère des travailleurs qui interpellent les autorités publiques à intervenir pour «faire respecter la législation algérienne». Un ouvrier a été amputé de la jambe, à la fin de la semaine dernière, après un accident survenu sur le lieu de travail. Les syndicalistes pointent du doigt «un matériel défectueux» et «le manque d’éclairage». Les syndicalistes révèlent que, privés d’éclairage dans l’enceinte portuaire, les différentes catégories de travailleurs se débrouillent avec les moyens du bord. Pour s’éclairer, les ouvriers ont recours aux phares des camions et autres véhicules se trouvant à proximité, pour éviter les risques d’accident lors des déplacements au niveau du port. En 2012, 6 accidents graves ont eu lieu dans l’enceinte portuaire «sans parler des maladies professionnelles liées à notre activité, dont la plupart ne sont pas pris en charge par la Sécurité sociale». Le syndicat présidé par Youcef Benkhadra réclame, selon la plateforme de revendications adoptée lors de la dernière assemblée générale, la révision des horaires de travail. Selon les membres du syndicat, «le travail fonctionne selon le système des 3x8h, mais plusieurs anomalies sont constatées au niveau de la répartition des rotations, ce qui engendre des déséquilibres dans la répartition des tâches et une mauvaise exploitation de la main-d’œuvre. Nous réclamons l’application des dispositions régissant les horaires de travail conformément à la loi 11-90 en vigueur», précise le syndicat. Plusieurs points inclus dans cette plateforme de doléances concernent le régime indemnitaire. Le syndicat exige «la révision de la grille des salaires avec les augmentations décidées conformément à l’accord signé le 16 avril 2012, qui fixe le salaire minimum», rappellent les syndicalistes. Le syndicat propose aussi une nouvelle rémunération des heures supplémentaires, de travail nocturne ainsi que durant les jours fériés. Une révision à la hausse des primes de nuisance et de performance et autres indemnités est également exigée dans la plateforme de revendications. Le syndicat soulève aussi plusieurs points relatifs au respect des normes réglementant les conditions de travail dans le volet lié à la sécurité, à la prévention et à l’environnement, et la prise en charge sanitaire des travailleurs. Ces derniers exigent aussi le renouvellement des équipements vétustes. La tension est à son comble au niveau du port d’Alger, un des plus importants du pays avec 400 000 containers traités chaque année. «Le syndicat ne veut pas être à l’origine d’une paralysie générale de l’activité commerciale qui pourrait engendrer une hausse des prix des produis alimentaires. C’est pour cette raison uniquement que nous avons préféré temporiser quant à l’option de déclencher une grève», précisent les syndicalistes.   ...

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages