Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Le ministère de  la communication « enquête » sur certains nombres de scandales liés à la gestion des deniers publics par l’Agence nationale d’édition et de publicité (ANEP). C’est ce qu’à affirmé jeudi 25 juillet, lors d’un point de pesse, M. Mohamed Said, ministre de la communication, en réponse à une question qui lui a été posée au sujet de la publication, le jour même, par El Watan d’un dossier sur le monopole qu’exerce cette agence sur la publicité institutionnelle. «Au ministère de la communication,  ce sont des enquêtes discrètes que nous menons. Nous prenons, par la suite, les décisions qui s’imposent », soutient M. Mohamed Said. «Certaines informations doivent être traitées avec beaucoup de recul car, explique-t-il, il y’a peut-être une part de vérité mais dans ce qui est rapporté, mais il y’a aussi beaucoup d’intox ». Il a indiqué, à ce propos, que le ministère de la communication a tout un plan d’action qui ne se résume pas uniquement à la publicité institutionnelle. « Il faut aller vers la moralisation de la gestion publique de manière générale », s’est-il prononcé, faisant assurément référence à la gestion du secteur de la presse en Algérie. Évoquant l’influence de l’ANEP sur la scène médiatique, le ministre de la communication a indique que l’agence étatique couvre actuellement une proportion de 2/3 du marché publicitaire en Algérie. « Dans le secteur de la presse écrite, 34 % du marché de la pub échappe à l’ANEP et est aux mains du secteur privé », dira-t-il, précisant que sur les 66% de parts de marché détenus par l’agence, 22% des recettes publicitaires vont aux titres publiques (Moudjahid, Djoumhouria, Chaab…) et que le reste, soit 78%, atterrissent dans les caisses d’un grand nombre de titres privées. Des titres à faible tirage, bénéficiant souvent de grandes largesses en matière d’édition, allant jusqu'à être dispenser de payement des frais d’impression en violation des règles du marché....

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages