Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
les interférences radiophoniques étrangères agacent les officiels algériens Les interférences répétées des émissions radiophoniques FM espagnoles le long des côtes de l’Ouest algérien ainsi que la mauvaise qualité de diffusion des chaînes nationales à Tlemcen, Aïn Témouchent et Saïda ont valu de très sérieux reproches aux responsables de la Télédiffusion d’Algérie (TDA) de la part du ministre de la Communication, en visite de travail jeudi à Sidi Bel Abbès.  Mohand Oussaïd Belaïd a estimé, lors d’une séance de travail tenue au siège de la wilaya, que la situation induite par l’invasion de chaînes radiophoniques étrangères était «anormale» et «inacceptable». «C’est peut-être un problème technique, diront certains, mais c’est surtout un problème de souveraineté et de dignité nationales qu’il va falloir solutionner très rapidement, car la conjoncture politique actuelle ne permet aucun relâchement», a sèchement répliqué le ministre de la Communication au directeur de la TDA, M. Houyou, qui tentait, sans trop convaincre, de justifier les retards accusés en matière d’installation de nouveaux émetteurs. Pour M. Mohand Oussaïd, un plan Marshall s’impose pour pallier les lacunes constatées dans le secteur de la Télédiffusion. Un plan qui devrait permettre, dira-t-il, «de faire parvenir le son et l’image aux citoyens, là où ils se trouvent» et de «contrecarrer l’invasion des chaînes étrangères qui chahutent les programmes nationaux». Le ministre a, en ce sens, rappelé aux responsables de la TDA qu’il a été question en janvier dernier, pour faire face au plus urgent, de se doter d’une demi-douzaine de camions émetteurs pour le brouillage des ondes étrangères tout au long des côtes ouest du pays . «Cette décision n’a jamais été appliquée et, à ce jour, des villes du nord du pays continuent d’être arrosées par des programmes étrangers sans qu’on puisse rien faire. Pourquoi ?» Sans aucun détour, le ministre n’a pas hésité à reconnaître qu’un problème de compétence existe au niveau des structures relevant de son département. Raison pour laquelle, il a appelé à la nécessité d’engager une réflexion globale sur le secteur de la Télédiffusion et à rationaliser les efforts des équipes engagées dans la réalisation des projets de développement dévolus à la TDA. S’agissant de la Télévision numérique terrestre (TNT), M. Mohand Oussaïd s’est dit «surpris» par les déclarations des responsables de la TDA qui, à les écouter, donnent l’impression d’être en désaccord sur la démarche menée depuis 2010 pour la mise en place de ce système de diffusion numérique de la télévision. La TNT qui couvrira 85% du territoire national d’ici décembre 2013 et 95% en décembre 2014, «relève de la souveraineté communicationnelle du pays», a estimé le ministre. Ayant nécessité la pose de 6000 équipements de diffusion, l’utilisation de la TNT reste toutefois problématique en raison de l’«incompatibilité technique que posent certains téléviseurs»,considèrent des techniciens de la TDA. Ce n’est pas là l’avis du ministre pour qui le faible taux de pénétration de la TNT est plutôt dû à un «manque d’information» en direction des utilisateurs. A ce propos, M. Mohand Saïd a appelé à la réactivation du groupe de stratégie numérique pour entamer la réflexion globale sur la TNT. Auparavant, dans la matinée de jeudi, le ministre a visité la station ondes moyennes de la commune de Sidi Hamadouche, qui couvre la zone allant de Blida jusqu’à la région frontalière ouest et le centre  ETV-FM de Tessala. Centre nodal pour tout l’ouest du pays, la station de Tessala couvre 13 wilayas....

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages