Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
- Collo (Skikda) : Des personnes écrouées et d’autres sous contrôle judiciaire pour soutien au terrorisme Cinq personnes ont été écrouées et quatre autres mises sous contrôle judiciaire, hier, par le juge d’instruction près le tribunal de Collo pour «constitution de groupe de soutien aux terroristes». Selon des sources locales, une centaine de personnes auraient été arrêtées par les forces de sécurité ces derniers jours dans la région de Kerkera, au sud de Collo. Les mêmes sources précisent que seules trente personnes ont été finalement présentées devant la justice. Et d’ajouter que des dispositifs de sécurité draconiens ont été déployés   autour du tribunal de Collo, où se sont déroulées les auditions. A noter que ce démantèlement est intervenu juste après la reddition de deux terroristes de la région de Kerkera, la semaine dernière. - Tébessa : 11 chômeurs en garde à vue à Bir El Ater Le mouvement de protestation entamé jeudi dernier par une cinquantaine de jeunes chômeurs de la commune de Bir El Ater (89 km de Tébessa) devant le complexe minier d’exploitation et de traitement de phosphate, pour réclamer de l’emploi et l’équité des chances, a été réprimé par la brigade antiémeute de la Gendarmerie nationale, avons-nous appris hier sur place. Onze jeune chômeurs ont été interpellés et placés en garde à vue pour «trouble de l’ordre public». En effet, jeudi matin, une vingtaine de jeunes chômeurs ont tenté de paralyser la mine en empêchant toute circulation des véhicules assurant le transport du minerai de phosphate vers l’usine d’El Hadjar à Annaba. Hier, en signe de solidarité avec ces jeunes incarcérés, une cinquantaine d’autres chômeurs ont investi le siège de l’Agence nationale de l’emploi (ANEM), antenne de Bir El Ater. Ils se disent déterminés à aller jusqu’au bout de leurs revendications. - Trois douaniers sous mandat de dépôt Le juge d’instruction près le tribunal de Tébessa a ordonné, vendredi, la mise sous mandat de dépôt de trois douaniers relevant des différentes brigades des Douanes de Tébessa, apprend-on de sources concordantes. Ces douaniers sont poursuivis pour «vol en bande organisée», ont ajouté nos sources. Selon l’enquête confiée à la police judiciaire, ils se seraient emparés d’un important lot de boissons alcoolisées et d’une quantité de cigarettes de marques étrangères — saisis dans le cadre de la lutte contre la contrebande — dans un entrepôt du parc douanier, à Tébessa. Trois autres personnes en relation avec cette affaire ont également été écrouées.  

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages

    Menu