Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Des milliers de travailleurs ont marché, hier, à travers les rues de la ville de Tizi Ouzou – en réponse à l’appel de l’interprofessionnelle de la Fonction publique, une structure affiliée à l’UGTA – pour se rendre au siège de la wilaya. Cette manifestation de rue a regroupé des travailleurs des corps communs de différents secteurs comme l’éducation nationale, la santé, la formation professionnelle, les œuvres universitaires, les collectivités locales, la jeunesse et la culture. Les protestataires revendiquent entre autres, à travers cette action, l’intégration des corps communs dans leurs secteurs respectifs, la confirmation des contractuels et des vacataires et l’alignement du régime des corps communs sur les corps spécialisés. La marche s’est ébranlée vers 10h du siège de l’union de wilaya de l’UGTA. Les contestataires ont déployé plusieurs banderoles sur lesquelles on pouvait lire : «Pour un salaire décent. Non à la politique de travail de la honte», «Pour une retraite conséquente» et «Non au salaire de misère». La procession s’est dirigée vers le siège de la wilaya. Tout au long de l’itinéraire, les travailleurs scandaient haut et fort : «On demande nos droits» et «Non à la hogra». Puis les protestataires se sont rassemblés devant le siège de la wilaya où une délégation a été désignée pour prendre attache avec le wali. Au milieu de la journée, la foule s’est dispersée sans incident. Par ailleurs, dans une déclaration rendue publique, l’interprofessionnelle de la Fonction publique relève que les travailleurs des corps communs ont été victimes d’une marginalisation lors des récentes revalorisations et classifications qu’a connues la Fonction publique. Les rédacteurs du même document estiment que l’augmentation des salaires de ces catégories est insignifiante et que le régime indemnitaire est inconséquent.   ...

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages