Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Tunisie : deux salafistes en grève de la faim transférés à l'hôpital de Tunis Hassen Brik, en détention suite à l'attentat contre l'ambassade américaine à Tunis, le 14 septem © DR

Le ministère tunisien de la Justice a annoncé, mercredi 21 novembre, qu’il avait transféré à l’hôpital de Tunis deux islamistes placés en détention provisoire depuis l’attaque de l’ambassade américaine le 14 septembre. Ceux-ci étaient en grève de la faim.

Le ministère tunisien de la Justice a décidé de ne pas prendre de risques. Il a transféré à l’hôpital de Tunis, mercredi 21 novembre, deux salafistes, Hassen Ben Brik et Ali Trabelsi, accusés d’avoir participé à l’attaque de l’ambassade américaine de Tunisie le 14 septembre.

Placés en détention depuis lors, les deux hommes ont semble-t-il été convaincu, par un représentant de la Justice, de suspendre la grève de la faim qu’ils avaient entamée, après un long entretien.

Mortelles grèves de la faim

La semaine dernière, deux autres salafistes en grève de la faim, Mohamed Bakhti et Béchir Gholl, accusés d’être impliqués dans la même attaque, avaient quant à eux trouvé la mort en détention. Ils étaient en grève de la faim depuis deux mois afin de protester contre leur arrestation et dénoncer leurs conditions de détention.

Mohamed Bakhti était considéré comme une figure de la mouvance jihadiste, proche d’Abou Iyadh, organisateur présumé de l’attaque contre l’ambassade américaine qui a fait quatre morts. Il avait été condamné à douze ans de prison en 2007, après des affrontements avec l’armée à Soliman, mais avait bénéficié en 2011de l’amnistie décrétée à la suite de la révolution.

(Avec AFP)

...

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages