Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Un attentat terroriste ciblant des ressortissants étrangers a été déjoué grâce à la vigilance des éléments de la gendarmerie en fin de journée de lundi dernier à Ahnif dans la wilaya de Bouira. L’escorte chargée de convoyer un groupe de travailleurs de nationalité chinoise et turque du groupement CCECC-Ozgun, intervenant sur le chantier de la double voie ferroviaire électrifiée (Thénia-Bordj Bou Arréridj), est tombée dans une embuscade. Selon des sources locales, cette attaque a été perpétrée sur la route menant vers la localité Tiksrai sur les hauteurs de la commune d’Ahnif. Aucune perte humaine n’a été enregistrée. L’accrochage entre les gendarmes et le groupe armé a duré plus d’une demi-heure. D’autres sources ont affirmé qu’un seul gendarme avait été blessé. Le groupe terroriste serait de la katibat El Hoda, activant dans les maquis de l’est de Bouira et de l’ouest de Bordj Bou Arréridj. Le groupe armé serait l’auteur de l’attaque terroriste ayant ciblé, le mois dernier, un véhicule de la police près de la commune de Zemoura dans la wilaya de Bordj Bou Arréridj et qui avait malheureusement, coûté la vie à trois policiers. Par ailleurs, l’opération de ratissage enclenchée après cette attaque par les unités de l’armée a permis, selon nos sources, de capturer deux terroristes au lieudit Bouamrane, sur les hauteurs d’Ahnif. L’armée a procédé au bouclage de tout le périmètre et les recherches se poursuivent toujours, ont affirmé hier des sources sûres. Cette attaque ciblant des travailleurs étrangers intervient plus d’un mois après le lâche assassinat du touriste français Hervé Gourdel, décapité par ses ravisseurs se réclamant de Jund El Khilafah sur les hauteurs du Djurdjura.