Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Le ministre des Relations avec le Parlement, Khelil Mahi, a indiqué, hier à Alger, que les secteurs opérationnels de l’Armée nationale populaire (ANP) avaient entamé les démarches de constitution des dossiers de retraite proportionnelle exceptionnelle des Groupes de légitime défense (GLD). Les secteurs opérationnels de l’ANP ont «entamé les démarches de constitution des dossiers de la pension de retraite proportionnelle exceptionnelle des GLD et des citoyens volontaires ayant participé, aux côtés de l’ANP, à la lutte contre le terrorisme», a précisé M. Mahi, qui répondait à une question orale à l’APN. Le ministre a assuré que toutes les mesures relatives aux membres de cette catégorie «seront prises dans les tout prochains jours pour régulariser leur situation». Concernant la «lenteur» relevée dans l’application des textes relatifs aux droits et avantages accordés aux GLD, Khelil Mahi a précisé que «l’engagement des autorités concernées à prendre en charge les préoccupations des citoyens volontaires ayant participé aux côtés de l’armée à la lutte contre le terrorisme relevait de l’article 77 de la loi». Il a fait savoir que le cadre réglementaire concerné «distingue les GLD (qui sont régis par les dispositions du décret exécutif 04-97 du 4 janvier 1997) et les citoyens volontaires, lesquels sont régis par les dispositions du décret présidentiel 09-42 du 21 octobre 2009». Les préoccupations des citoyens volontaires ont été prises en charge à travers la promulgation du décret présidentiel 10-13 du 20 février 2013 qui modifie le décret présidentiel 09-42 du 21 octobre 2009, a souligné M. Mahi. Les citoyens volontaires bénéficient, à ce titre, d’une pension mensuelle de 30 000 DA versée directement par le centre de paiement de l’ANP, a-t-il précisé. Le ministre a en outre rappelé la promulgation du décret exécutif 14-24 du 8 avril 2014 fixant les conditions et modalités d’octroi de la pension de retraite proportionnelle exceptionnelle et du rachat des cotisations de Sécurité sociale au profit des citoyens volontaires ayant participé, aux côtés de l’ANP, à la lutte antiterroriste.