Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Une commission mixte FCE-ministère du Travail sera mise en place, dès la semaine prochaine, pour l’élaboration du futur code du travail. C’est ce qui a été décidé hier suite à la rencontre entre le ministre du Travail, Mohamed El Ghazi, et une délégation du FCE. Ali Haddad, qui s’est exprimé en marge de la rencontre, a souligné que l’actuel code du travail nécessite «une actualisation pour s’adapter aux évolutions du marché du travail et à l’émergence de nouvelles technologies». De son côté, Mohamed El Ghazi a affirmé que cette commission devra également assurer la concertation continue sur les questions relatives à l’emploi, à la sécurité sociale et à la législation du travail. Lors de la rencontre, la délégation a fait part au ministre des préoccupations des entreprises, tout en formulant les propositions qui pourraient lever les obstacles qui entravent leur développement. A cet effet, le FCE a suggéré, notamment, la possibilité de la mobilité de la main-d’œuvre, recrutée par le biais de l’Agence nationale de l’emploi, d’une wilaya vers une autre. Le Forum a également appelé à une permanisation systématique des travailleurs contractuels après leur période d’essai. Par ailleurs, le FCE a réitéré son souhait de contribuer fortement à la création d’emplois et appuyer le ministère du Travail par la formulation de propositions de mesures constructives dans ce domaine. Autre problème abordé : celui des cotisations de sécurité sociale et «des mauvais payeurs». Selon le ministre, cette situation met en difficulté le système de sécurité sociale et fragilise les caisses. Il a donc également été décidé lors de cette rencontre que le FCE apportera son appui à la campagne de sensibilisation contre «les mauvais payeurs» que conduira le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale.