Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Le pouvoir ne semble pas oublier « ses vieux réflexes »  notamment dans la résolution du problème du gaz de schiste à In Salah,  c'est-à-dire « par la fuite en avant », regrette le président du parti politique Ahd 54, Ali Faouzi Rebaine lors d'une conférence de presse tenue à Alger. Pour le  responsable du parti Ahd 54, le président de la République est le premier responsable quant aux problèmes de l’exploitation du gaz de schiste en Algérie. Il appuie ses dires, en faisant référence à  un communiqué et non « un discours » a-t-il voulu préciser  au passage, dans lequel le président soutenait l’étape de l’expérimentation dans l’exploration du gaz de schiste. Par ailleurs, soutient le conférencier, le pouvoir complique davantage le problème du gaz de schiste à In Salah  juste par « fierté ». Pis encore  Bouteflika a ouvert  un autre front par l’intermédiaire des wilayas déléguées, alors que  les citoyens de In Salah n’ont demandé que d’arrêter les travaux de forages et d’ouvrir le dialogue avec eux.  Du coup, « on est plongés dans un cercle vicieux, soit plus d’un mois après le début des actions de protestations  des citoyens de In Salea » ajoute F. Rebaine. Dans un tout autre volet, celui de la grève dans le secteur de l'éducation, F. Rebaine soutient totalement les syndicats grévistes car pour lui, leurs revendications sont légitimes. Pour le responsable de Ahd 54, si tout va si mal aujourd'hui dans l'éducation, cela n'est pas du aux décisions de la ministre de l'éducation qui pour lui, ne fait qu' "appliquer le programme du président de la République". «Je ne me sens pas concernée par la marche du 24 février » :      Pour Ali Faouzi Rebaine, la marche du 24 février à laquelle a appellé la CNTLD n'est pas une marche  de l'oppsition étant donnée que ceux qui appellent à marcher ont occupé par le passé des postes de ministres au pouvoir. Il cite pour cela Benbitour, Hamrouche... qui ne sont pas des opposants, pour lui. "Allez demander à n'importe quel citoyen dans la rue ,il vous répondra pareil ,ces gens là ont déjà occupé des postes au pouvoir et vont s'étonner de les voir aujourd'hui opposants". Pour Ali Faouzi Rebaine ,l'opposant ,c'est celui qui s'inscrit dans une seule et unique ligne ,celle de s'opposer depuis toujours au pouvoir et pas de louvoyer ,tantôt opposant ,tantôt partisan. Par ailleurs ,Ali Faouzi Rebaine affirme être du coté du peuple "si demain le peuple sort marcher j'irai marcher à ses cotés". Avant d'ajouter que "ce n'est pas aux partis politiques de se substituer au peuple mais c'est au peuple de proposer l'alternative".   "La priorité de l'Algérie : l'autosuffisance alimentaire!": Quant à la chute des prix du pétrole ,Ali Faouzi Rebaine insiste pour dire que pour le moment ,l'Algérie ne peut voir loin ,ni se projeter  dans le futur. L'heure est aux priorités pour le conférencier ,notamment dans le secteur de l'agriculture que l'Algérie doit booster. Mais pour lui le pouvoir n'avance aucun programme de sortie de crise. Bien au contraire, il reste fidèle à "ses vieux réflexes"conclut-il.
image
Size: 0.21 Mb