Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
La Commission nationale de surveillance des élections locales a enregistré, hier après-midi, des dépassements au niveau de certains bureaux de vote à travers plusieurs wilayas. Le président de la commission, Mohamed Seddiki, qui intervenait lors d’une deuxième conférence de presse, a affirmé que les dépassements et obstacles enregistrés dans la matinée ont été réglés en collaboration avec l’administration locale, ajoutant que «d’autres dépassements nous ont été signalés par fax ou par téléphone». M. Seddiki a cité, à titre d’exemple, la wilaya de Annaba où une tête de liste électorale a agressé physiquement un représentant de parti, ce qui a poussé le wali à prendre les mesures nécessaires. Dans la commune de Zitouna, à Oum Bouaghi, des rixes ont opposé les représentants des partis, ce qui a nécessité l’intervention des éléments de la Gendarmerie nationale pour garantir la poursuite du scrutin, a-t-il ajouté. A Birkhadem, rappelle encore M. Seddiki, on a fait appel à des «voyous» pour chasser les électeurs, ce qui a requis l’intervention du wali délégué de Bir Mourad Raïs. A Saïda, les bulletins relatifs au Rassemblement national démocratique (RND) manquaient au niveau d’un bureau de vote et ce n’est qu’en fin de matinée que ces bulletins étaient parvenus audit bureau. A Béjaïa, un bureau de vote a été rouvert après sa fermeture temporaire. M. Seddiki tiendra d’autres conférences de presse après la collecte des rapports transmis par les commissions de wilaya et les représentants de partis.  ...