Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, a souligné, mercredi à Tunis, que la lutte contre le terrorisme barbare incombe aujourd’hui à toute la communauté internationale et non à l’Algérie uniquement. Dans une déclaration à l’APS, en marge des travaux de la 7e session de la commission de concertation politique bilatérale, Mourad Medelci a souligné que la solution militaire qui concerne les pays du Sahel réside dans la mobilisation et l’intervention militaire pour lutter contre le fléau du terrorisme, du fait que cette lutte incombe aujourd’hui, a-t-il dit, à toute la communauté internationale et non à l’Algérie uniquement. Il a souligné la nécessité de fournir les aides et les moyens militaires nécessaires à la restructuration des forces armées maliennes qui ont besoin de ces aides militaires pour se redéployer sur l’ensemble du territoire malien, a-t-il dit. Mourad Medelci s’est dit convaincu que l’unification des rangs des Maliens et des forces armées au Mali «constituera en soi une force pour lutter contre le terrorisme». Le ministre des AE a relevé une convergence de vues sur la situation dans la région du Sahel et plus particulièrement au Mali qui nécessite l’unification de toutes les parties maliennes et le respect des frontières de ce pays. Le chef de la diplomatie algérienne a souligné l’importance de la rencontre qui réunira, dans 15 jours à Bamako, les parties maliennes, estimant qu’elle constitue «un pas en avant» vers le règlement politique considéré par l’Algérie et la Tunisie comme une solution «prioritaire», a-t-il précisé. Mourad Medelci a en outre salué la proposition du président tunisien, Moncef Marzouki, concernant la tenue du sommet maghrébin, soulignant la nécessité de se préparer au mieux à cette échéance.  ...