Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Les maillages de grillage réalisés dans les années 1980 par une entreprise yougoslave pour éviter les éboulements au niveau des gorges de La Chiffa cèdent sous la poussée incessante des rochers effrités. Ainsi, ces lieux ne sont plus sécurisés. Depuis plus de cinq ans, des éboulements répétitifs se produisent sur la RN01, entre le lieudit Citadelle (Blida) et El Hamdania (Médéa), un tronçon névralgique reliant le nord au sud du pays. Le 15 février dernier, un flanc de montagne surplombant les gorges de La Chiffa s’est détaché aux premières heures de la journée, entraînant la chute d’un amas de pierres qui ont obstrué la chaussée. Heureusement que l’incident s’est produit très tôt, vers 5h, à un moment où la route est peu fréquentée. Cela avait nécessité, toutefois, la fermeture de l’axe routier pendant plusieurs heures et la déviation de la circulation routière. Fin janvier dernier, toujours dans les gorges de La Chiffa, un éboulement avait causé des blessures à quatre personnes qui étaient à bord d’un véhicule de tourisme. Des témoins se souviennent des  éboulements exceptionnels qui ont eu lieu en automne 2007 et à l’hiver 2008, où l’axe routier en question a été carrément coupé durant plusieurs jours à la circulation routière. Le phénomène, accentué par le mauvais temps, risque de se reproduire tant qu’aucune solution ne sera trouvée pour l’éradiquer. Certes, un nouvel axe routier est en construction (doublement de la RN01) entre La Chiffa et Berroughia, mais ce projet, dont la livraison était programmée pour 2014, risque de prendre davantage de temps à cause de la lenteur des travaux.