Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a indiqué hier à Alger que le phénomène de la migration clandestine vers l’Algérie pourrait «perdurer en raison de l’insécurité qui prévaut dans les pays du Sahel», précisant que 20 000 migrants ont gagné le pays jusqu’à présent. Dans une réponse lue en son nom par le ministre des Relations avec le Parlement, Khelil Mahi, lors d’une séance consacrée aux questions orales à l’APN, le Premier ministre a fait savoir que les autorités publiques poursuivront le rapatriement des migrants clandestins, qui séjournent encore sur le territoire national, «en fonction de l’amélioration de la situation sécuritaire dans leur pays, en coordination avec la représentation diplomatique de leur pays et dans le respect de la dignité humaine».