Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Le ministre des Affaires religieuses et du WaKf, Mohamed Aïssa, a mis en garde, hier à Alger, les jeunes Algériens contre l’idéologie terroriste et les idées extrémistes violentes diffusées sur internet. «Internet est le plus important passage de l’idéologie terroriste et des idées extrémistes violentes en Algérie», a indiqué M. Aïssa dans une allocution lors d’une rencontre sur «La lutte contre le nouveau terrorisme international», affirmant que l’Algérie n’était pas une «décharge publique» pour ces idées. Il a précisé que cette idéologie et philosophie terroriste est le «produit de cercles» qui activent dans «certains pays qui ne sont pas toujours amis de l’Algérie». Il a également mis en garde contre toute «transformation rapide» de certaines écoles créées par des associations, de centres d’enseignement coranique en écoles de «propagation de l’extrémisme» et de «propagation de l’idée d’apostasie du rite ibadhite pour semer la fitna et la division entre les sunnites et les ibadhites, notamment dans la région de Ghardaïa». D’autre part, le ministre a souligné que le nouveau terrorisme reposait sur l’«apostasie des régimes au pouvoir, des assemblées élues tout en sapant le moral de la société par la dissimulation des réalisations enregistrées aux plans politique, économique et social». Il a ajouté enfin, que l’Algérie «a souffert seule pendant de longues années des affres du terrorisme pratiqué par des ignorants».