Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
L’enquête ouverte depuis, hier lundi suite à la découverte, le jour même  du corps sans vie d’un  sexagénaire dans un ascenseur du service des consultations de  l’établissement hospitalier universitaire 1er Novembre (EHU d’Oran) vient de livrer ses secrets.   Il s’agit d’un crime. La victime a été découverte selon des sources sécuritaires par un employé du service lequel a aussitôt donné l’alerte. Des équipes de la police judiciaire appuyées par les éléments du laboratoire scientifique se sont déplacés sur les lieux où ils évacué le cadavre vers la morgue. Le  rapport du médecin légiste est formel et précise qu’il s’agit d’un crime.   Les services de la police ont précisé, hier, que la victime présentait des troubles mentaux et était recherchée depuis plusieurs jours par ses proches dans la commune de Bousfer. Les recherches sont lancées  pour identifier le ou les auteurs de ce crime.