Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Un réseau de six terroristes repentis de l’AIS a été démantelé cette semaine par les éléments de la Gendarmerie nationale relevant de la section de recherches du groupement de Jijel, avons-nous appris du commandement national de ce corps constitué. Ce coup de filet dans les rangs des ex-groupes de l’AIS de Madani Mezrag a permis la récupération d’un important lot d’armes, explosifs et munitions de guerre à leurs domiciles respectifs. Présentés, hier, devant le procureur de la République près le tribunal de Taher (Jijel), les six terroristes repentis – L.T. 40 ans ; H. R.  48 ans ; B. S. 54 ans ; F. S.  44 ans ; A. F.  43 ans et K. S. 53 ans – ont été placés sous mandat de dépôt par le magistrat instructeur, sur recommandation du représentant du ministère public près le même tribunal. Intensification des investigations des services de sécurité Les mis en cause sont poursuivis pour «aide et assistance aux groupes terroristes» et «détention et commercialisation d’armes, explosifs et munitions de guerre». Cette affaire, qui entre dans le cadre de la lutte antiterroriste, remonte au 26 août dernier, c’est-à-dire au lendemain de l’élimination de deux terroristes à la cité Ouled Suissi, commune de Taher, et la récupération de deux armes de guerre. Les investigations entreprises par les éléments de la gendarmerie des Sections de recherches, de sécurité et d’intervention (SSI) de Jijel ont conduit à l’interpellation d’un premier groupe composé de trois terroristes repentis. Suite à l’intensification des investigations, les enquêteurs se sont rendus dans la commune d’El Milia, où ils ont récupéré dans un champ, à 200 mètres du domicile parental de l’un d’eux, un sac renfermant un fusil semi-automatique Seminov et un lot de cartouches (munitions). Un quatrième terroriste repenti originaire de Taher, dénoncé au cours de l’enquête, a été interpellé à son tour par les mêmes gendarmes de la section de recherches. En vertu d’un mandat de perquisition délivré par le procureur de la République, les gendarmes enquêteurs de la même unité ont interpellé un cinquième terroriste repenti et saisi à son domicile à la commune d’El Milia, un fusil semi-automatique Seminov, deux fusils de chasse, un lot important de cartouches et un appareil de bourrage de poudre explosive. Après l’opération d’identification, il s’est avéré que le fusil semi-automatique Seminov récupéré avait été volé en 1996, lors d’une embuscade tendue par un groupe terroriste aux gardes communaux de la wilaya de Jijel. Poursuivant leurs investigations, les limiers de la gendarmerie de Jijel ont interpellé le sixième mis en cause et saisi à son domicile, dans la commune d’El Milia, deux fusils de chasse. Cette importante opération intervient, faut-il le relever, au lendemain de l’annonce de Madani Mezrag, l’ex-chef de l’AIS, de la création de son parti politique.