Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Après les actions organisées le 13 août dernier devant le ministère de l’Enseignement supérieur et le 27 du même mois devant la maison de la presse Tahar Djaout, les diplômés du système classique menacent de reprendre la contestation après l’échec des dernières tentatives de discussion avec la tutelle, début septembre. Ils protestent contre les conditions d’admission aux concours de magistère et revendiquent l’égalité des chances entre le nouveau et l’ancien système universitaire. Leur prochaine action est prévue pour le 16 septembre devant le siège du même ministère. «Le chef de cabinet du ministère a refusé de nous recevoir, alors que nous avions pris rendez-vous pour le 2 septembre, s’indigne Abdelkader Sabkha, responsable du bureau d’Alger. Nous avons été reçus par un cadre du ministère qui nous a affirmé qu’il ne pouvait rien faire pour nous.» Selon le communiqué annonçant leur action, ces diplômés contestent l’âge requis pour les concours d’admission au magistère et l’équivalence des diplômes de l’ancien système avec le LMD.