Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Les unités de la Gendarmerie nationale à travers les wilayas du pays ont traité, durant les huit premiers mois de l’année en cours, 49 affaires de fausse monnaie. A peine 48 heures après la saisie de deux milliards de centimes en faux billets et l’arrestation de deux personnes par les services des Douanes de la wilaya de Tlemcen, c’est au tour des éléments de la Gendarmerie nationale de la section de recherches relevant du groupement de la même wilaya d’interpeller, avant-hier vers 17h, deux autres personnes en possession d'une somme de 1,994 milliard de centimes. L’argent saisi était en fausses coupures de 2000 DA. Des échantillons ont été envoyés à l'Institut national de criminalistique et criminologie de Bouchaoui (Alger) pour confirmation. Selon le commandement de la Gendarmerie nationale, les deux mis en cause étaient à bord d'un véhicule de marque Peugeot 208, à hauteur de la station-service située sur l'autoroute Est-Ouest, dans la circonscription communale de Amieur. Actuellement, les deux affaires sont instruites par le groupement de gendarmerie de la wilaya de Tlemcen. Les enquêteurs n’écartent pas l’option d’une tentative d’inonder le marché algérien en faux billets par des ressortissants africains, dont le quartier général est le Maroc. Lors de l’audition des premiers accusés, dont une femme — tel que rapporté hier par El Khabar — cette dernière a déclaré que cet argent lui avait été remis par son mari, un Camerounais, à l’effet de le transporter depuis Maghnia, une commune frontalière avec le Maroc, jusqu’à la wilaya d’Oran. L’exploitation des téléphones mobiles des accusés a fait ressortir des échanges de communications avec des correspondants marocains et subsahariens. Durant la même journée, toujours dans la région Ouest, les gendarmes de la brigade de Hassi Mefsoukh ont interpellé, lors d’un barrage sur la route  reliant Oran à Mostaganem, dans la circonscription communale de Aïn Biya, un ressortissant libérien en situation irrégulière. Il était à bord d’un autocar assurant la desserte Oran-Mostaganem. La fouille au corps et de son bagage a permis aux éléments des services de sécurité de découvrir en sa possession 201 faux billets de banque en coupures de 50, 100, 200 euros et 2000 DA. Le mis en cause a été remis aux gendarmes de la section de recherches d’Oran pour enquête. Selon un décompte officiel, les unités de la Gendarmerie nationale à travers le pays ont traité, durant les huit premiers mois de l’année en cours, 49 affaires de fausse monnaie. Ce qui a engendré l’arrestation de 95 personnes dont quatre femmes et la récupération, outre la monnaie étrangère, de centaines de millions de centimes en coupures de 1000 et 2000 DA.