Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Des affrontements entre les habitants de Saïd Otba et les migrants subsahariens résidant au centre d’accueil situé à la sortie  de la localité ont éclaté cet après-midi suite au meurtre d’un jeune homme poignardé par un ressortissant nigérien entré par effraction dans le domicile d’un voisin.  Bilan : 1 mort et 20 blessés. A l’origine de ce drame, une introduction par effraction  dans un domicile de la périphérie de Saïd Est, mercredi vers 11h05. La ménagère qui a vu un homme s’introduire par la fenêtre de sa maison a vite demandé secours à ses voisins dont le premier arrivé,  B.A a essayé d’enfermer l’intrus dans la chambre ou il se trouvait. Ce dernier ne lui a pas donné le temps de fermer la porte, le poignardant à deux reprises, une fois droit au cœur et une seconde dans la mâchoire avant de s’enfuir par la même fenêtre d’où il s’est introduit. Evacuée en urgence vers l’hôpital Mohamed Boudiaf, la victime, âgée  de 26 ans a succombé à ses blessures en cours de chemin apprend-on auprès de Hamid Benjaitit, chef de sûreté de la wilaya de Ouargla. Dans un bilan provisoire présenté en milieu d’après-midi, le commissaire divisionnaire a fait état de l’arrestation de l’agresseur, un ressortissant de nationalité nigérienne âgé de 22 ans. Apres le ratissage de la zone sur une douzaine de kilomètres à la ronde. « Il se cachait dans les dunes surplombant le centre d’enfouissement technique de Bamendil ». Formellement reconnu par la propriétaire de la maison objet de l’intrusion de propriété privée grâce à sa veste en cuir et ses baskets, l’agresseur était en possession de quatre portables dont un appartenait à la victime ainsi que de l’étui du poignard artisanal qui lui a servi d’arme du crime. La police, qui a dressé de multiples cordons sécuritaires à l’entrée, à l’intérieur et à la sortie de la localité de Saïd Otba a empêché le pire vu la vive tension qui y prévalait. Une tension qui a  viré à la violence à plusieurs endroits  ou des  migrants qui circulaient en dehors du centre d’accueil de Saïd Otba ont été sauvagement tabassés et agressés par les jeunes du  quartier. Des représailles qui font craindre le pire au moment ou la commission de sécurité de la wilaya tient toujours une réunion de crise pour contenir la situation.

Source