Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le directeur général de la Bourse d'Alger, Yazid Benmouhoub, estime que l'importation de véhicules de moins de trois ans risque de créer une flambée des devises par rapport au dinar. Surtout que pour pouvoir acheter une voiture d'occasion de l'étranger, il faut aller vers le marché parallèle pour acquérir de la devise.

La récente décision de retourner à l'importation de véhicules d'occasion, comme annoncé par le ministre du Commerce, qui permettrait d'un côté aux Algériens d'acquérir un véhicule selon ses moyens, et de l'autre côté de faire pression sur le marché des véhicules assemblés localement, ne va pas être sans conséquences sur le marché de la devise. A en croire le DG de la Bourse d'Alger qui s'est exprimé hier sur les ondes de la Radio nationale, cette mesure va engendrer une flambée des devises par rapport au dinar. « Pour acheter il va falloir aller au marché parallèle pour acquérir de la devise », a-t-il précisé. Cependant, Benmouhoub estime que l'objectif n'est pas de légaliser le marché parallèle, comme d'ailleurs prôné par certains observateurs qui estiment que le fait d'acquérir de l'argent pour ensuite le déposer dans des banques est une manière de normaliser...

Lire la suite