Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Pour le 14e vendredi de suite, soit plus de trois mois, la mobilisation du peuple se poursuit sans relâche. Malgré toutes les mesures répressives entreprises par les pouvoirs publics afin d'essouffler le mouvement populaire enclenché le 22 février passé, des milliers de manifestants ont fait, hier à Alger, preuve de détermination et d'endurance et sortent en dépit de la chaleur et du jeûne, pour réitérer le refus les élections du 4 juillet et le départ des têtes incarnant le régime contesté.

Les grandes artères ont été quadrillées tôt le matin à travers le déploiement d'un dispositif sécuritaire lourd et hermétique pour faire barrage aux foules qui se sont donné rendez-vous, via les réseaux sociaux, à la place des Martyrs (Sahet E-chouhada), suite à la décision de la wilaya d'Alger portant fermeture de l'édifice de la Grande Poste mardi soir.

Du côté de la rue Larbi Ben M'hidi et la grande poste, les forces d'ordre n'ont pas hésité d'intimider les premiers groupes des manifestants qui n'étaient pas vraiment nombreux. Confiscation de téléphone, interpellations et embarcations ciblant les marcheurs drapés de l'emblème national. Une atmosphère qui laisse comprendre que la peu a réellement changé de camp...

Lire la suite