Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Des centaines de personnes ont manifesté pacifiquement ce mercredi à Ghardaïa pour dénoncer "l'attitude" des pouvoirs publics et des instances judiciaires à l'égard du militant des droits de l'Homme, Kamel Eddine Fekhar, décédé mardi suite à une grève de la faim.

Les manifestants brandissant l'emblème national et l'étendard amazigh, ont investi sporadiquement l'artère principale de Ghardaïa menant vers le tribunal et le siège de la wilaya, en demandant l'ouverture d'une enquête "indépendante sur les circonstances" de la mort du Dr Fekhar.
La polémique perdure sur les causes de la mort du Dr Fekhar (54 ans), présenté par les manifestants comme "un martyr et un exemple à suivre".
Les manifestants, pour la plupart des jeunes, ont scandé, durant toute la marche, des slogans hostiles au pouvoir judiciaire et au chef de l'exécutif de la wilaya les accusant nommément d'être "à l'origine de la mort du Dr Fekhar".
"Oulach Smah Oulach" (pas de pardon en Tamazight) et "libérer les détenus encore incarcérés" ont été, entre autres, les slogans scandés par les manifestants qui ont également appelé à manifester de façon civilisée, sans destruction ni casse, avant que la foule ne se disperse dans le calme.
Le militant...

Lire la suite