Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Ali Benflis, l'un des six candidats à l'élection  présidentielle du 17 avril prochain, a préconisé jeudi à El-Bayadh, en cas de  victoire, une nouvelle organisation du territoire national et un nouveau découpage  administratif à même de permettre une "meilleure gestion" au niveau local. Lors d'un meeting électoral à la salle de conférence Ahmed-Herri d'El-Bayadh,  Ali Benflis a explicité son projet de découpage administratif et d'aménagement  du territoire, dicté, selon lui, par "l'immensité de la superficie de l'Algérie",  qui vise à améliorer la qualité de vie des citoyens.          "Les mécanismes actuelles sont inefficients. Pour y remédier je m'engage,  au cas vous m'accordez vos voix, de mettre en place un nouveau découpage administratif  et une meilleure organisation du territoire par la création de pôles régionaux",  a indiqué Ali Benflis, soulignant que "les mécanismes de gestion existants sont  inefficients et ne sont pas au diapason de l'immensité du territoire".          Le projet, que son initiateur s'engage à mettre en oeuvre la première  année de son investiture, en cas de son élection, vise à instaurer une "démocratie  locale et promouvoir la vie du citoyen ainsi que la réforme de la fiscalité  locale" dans le but de combler le problème financier des communes.          "L'organisation se fera de manière à avoir des communes, des wilayas  qui ont des points communs et qui constitueront des pôles régionaux", a-t-il  expliqué. "On créera une intercommunalité", a encore dit M. Benflis, précisant  que "c'est la tendance en vigueur en matière de gestion chez les grandes nations".          L'ancien chef de gouvernement a réitéré son intention, exprimée durant  cette campagne, de revoir le code de la commune et de wilaya afin de consolider  "les prérogatives des élus locaux".