Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Le président Abdelaziz Bouteflika a chargé ce mercredi le chef de cabinet de la Présidence, Ahmed Ouyahia, de conduire les consultations politiques, en prévision de l’amendement de la Constitutions. Les consultations  débuteront à la mi-Mai, a annoncé Bouteflika.   « Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’annoncer qu’à la mi-Mai, les partis politiques, les personnalités nationales et les associations seront rendus destinataires des propositions d’amendements dégagés par la Commission d’experts », a déclaré Bouteflika lors du Conseil des ministres tenu aujourd’hui. « Par la suite, ces interlocuteurs seront invités à des rencontres à la Présidence de la République, qui seront entamées au début du mois de Juin prochain, pour exposer et débattre leurs vues, commentaires et éventuelles contre-propositions au sujet des propositions qu’ils auront eu le temps d’étudier », a-t-il ajouté. Bouteflika a confié la mission de recueillir les avis de la classe politique à son ancien chef de gouvernement, Ahmed Ouyahia. « J’ai chargé M. le Ministre d’Etat, Directeur de Cabinet de la Présidence de la République de conduire, sous mon autorité, l’ensemble de l’opération indiquée plus haut. », lit-on dans le communiqué du Conseil des ministres. La même source a précisé qu’ « Une fois ces consultations achevées, un projet consolidé de révision constitutionnelle sera élaboré, en prenant en considération les vues et propositions des partenaires à ce dialogue. Ce texte fera alors l’objet de la procédure relative à la révision constitutionnelle, sur le fondement de l’article 174 ou 176 de la Loi fondamentale en vigueur