Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
La  saison  estivale  se  limitera  au  mois  d’août  pour  cette  année  2014. Le  mois sacré  de  Ramadhan  imposera  sa loi  traditionnelle  pendant  30  jours.  Elle  sera  éprouvante.  L’entreprise  de  gestion  touristique de  Tipasa (EGTT),  avec  ses  complexes  touristiques ; en l’occurrence  le  C .T « Tipasa-Village », la Corne d’Or ,  Matarès ; qui  avait  l’habitude  d’absorber  tout  ce  gigantesque  flux  de  vacanciers  grâce  à  une  capacité  d’hébergement  de  2400 lits , ne  peut mettre  à  la  disposition  des  familles  qui  désirent  séjourner qu’un  nombre  de  1000 lits.  Les  entreprises  algériennes  qui  sont  habituées  à  offrir  des  séjours  aux  familles  des  leurs  travailleurs  avaient  été  contrainte  de  diminuer  leurs  quotas. Les  travaux  de  réfection  et  d’aménagement  entamés  au  niveau  des  03  complexes  touristiques  sont  à  l’origine  de  la  diminution  des  capacités  d’hébergement  de  50%  à  la «  Corne  d’Or » , de  65%  à  « Matarès »  et  de  60%  au  « C.T. Tipasa  village ». « Les  responsables  des  entreprise  algériennes  avaient  été  compréhensives  de  la  situation  nous  dira  le  Directeur  Général  de  l’EGTT, Mr. Chiah Rabah, d’autant  plus  que  les  travaux  engagés  permettront  d’améliorer  les  séjours  de  nos  clients  après  leur achèvement ajoute-t-il, mais je  reconnais  que  ce  sera  difficile non seulement  pour  cette  année mais  jusqu’à la  saison  2016 », conclut-il.  L’objectif  recherché  par  les  responsables  de  l’EGTT après  avoir  lancé  les  chantiers , c’est  de  spécialiser  en  quelque  sorte les  activités  des  complexes  touristiques.  Les  familles  algériennes  pourront  séjourner  au  C.T. Tipasa  Village  qui  sera  pourvu  de  toutes  les  commodités  et  les  espaces  pour  passer  des  vacances  et  des  week-end  avec  leurs  enfants. Tarifs différemment  appréciés Les  activités  purement  culturelles  pourront  être  dirigées  vers  la  Corne  d’Or, tandis  que toutes  les  activités  des  mouvements  associatifs  pourront  se  réunir  à  Matarès  pour  tenir  leurs  Congrès , leurs  Assemblées  Générales  ou  autres  séminaires. Il  faut  donc  patienter jusqu’en  2016  si  les  délais  seront  respectés. En  ce  qui  concerne  les  tarifs  quotidiens  pour  ce  mois  d’août  appliqués  au niveau  des  03  complexes  de  l’EGTT, ils  sont  différemment  appréciés.  A  Matarès, une  pension  complète  varie  de  9500 DA (single)  jusqu’à  20.000 DA (triple). La  Corne  d’Or  propose  une  pension  complète de  20.000 DA pour  un  bungalow F1  à  02 personnes  et  de  40.000 DA  pour  un  bungalow  à  04  personnes.   Chaque complexe  touristique  dispose  de  son  agenda  culturel  pour  assurer  une  animation.  Par  ailleurs ;  le  complexe  touristique « Grand  Bleu »  du  Chenoua  qui  habituellement  accueille  jusqu’à  6500 estivants  qui  viennent  de toutes les  wilayas  du  pays  y  compris  les  familles  algériennes  qui  résident  à l’étranger  pour  passer  leurs  vacances à  Tipasa  est  fermé  lui  aussi, à  cause  des  travaux  d’aménagement  engagés  dans  le  cadre de  l’investissement  touristique.  Il ne faut pas  s’attendre  aux  respects  des  cahiers  de charges  pour les  campings  mis  en  adjudication par  les  communes.  L’hôtel « Césarée »  de  Cherchell  rechute  après  son inauguration par  le Ministre du Tourisme. L’opérateur privé  s’attelle à  remettre  à  niveau  beaucoup  de choses  très  mal  faites  à  l’intérieur  de  la bâtie. La  circulation  routière  constituera  le  point   sombre  durant  la  saison  estivale   au  niveau  du  Chef  lieu  de  la  wilaya , le  long  du  CW109 (Corniche  du  Chenoua) et  enfin  le  long  du  tronçon  de  la  RN 11 (50 kms)  allant  de  Oued  Bellah  jusqu’à  Damous.  Sécurité et insouciance Les  services  de  sécurité ;  sûreté  nationale  et  gendarmerie  nationale ;  devront  se  montrer  assidus, présents  et  intraitables  pour épargner  les  familles  algériennes  en  quête  de  repos  et  d’évasion  de  tous  les  malheurs  et  les  cauchemars   produits  par  l’anarchie, l’incivisme  des  chauffards  d’une  part  et  d’autre  part  par  l’inexistence  des  plans  de  circulation  routière  dans  les  principales  localités  de  la  wilaya  et  surtout par  le  déficit  criard  en  parkings. Un dispositif occasionnel de façade  des  policiers  et  des  gendarmes  le long  des  axes routiers  n’est  pas souhaitable.  La mise en place  d’un  jalonnement  des  hommes verts (gendarmes, ndlr)  et  les  hommes bleus ( policiers, ndlr) le long  des  chemins emprunté  par  les  automobilistes  vacanciers  est  attendue. Les  policiers  et  les  gendarmes  avaient  démontré  d’ailleurs  aux  populations  locales  impuissantes  et  aux  commerçants  de quoi  sont-ils  capables  quand  leurs  responsables  hiérarchiques  se  rendent  dans  la  wilaya.  Hélas, la  saison  estivale  s’est  aussi  ces  maladies  dues  au  non  respect  des  normes  d’hygiène qui éclatent  un  peu  partout. La  prolifération  anarchique  des  commerces  inquiète. Des  cafés  et  des  gargotes  qui exercent  leurs  activités  sans  sanitaires, sans  éviers  pour  se  laver  les  mains.  La  saison  estivale  2014  sera  courte. Elle  sera  sans  aucun  doute  pénible  à  supporter  pour  toutes  ces  familles  nostalgiques,  habituées  à  se  reposer  avec  une  tête  pleine  de  beaux  souvenirs,  pour  mieux  reprendre  leur  travail. Maintenant,  il faut espérer  l’application  sur  le  terrain  des recommandations annoncées  lors  des  multiples réunions  sur la saison  estivale  et  les  instructions du Chef de l’Exécutif de la wilaya de Tipasa. Malheureusement, les expériences  vécues  avaient  démontré  le  désintérêt  flagrant  envers  le  service  public. L’ insouciance  coutumière affichée par  les responsables locaux  ( administratifs et  élus, ndlr) avait  suscité  l’ire  des  familles  algériennes  qui venaient  passer  leurs  vacances, en dépit  des moyens énormes  investis  par l’Etat  pour  mettre  en  place  les  meilleures  conditions  de  séjour,  au profit des  estivants  qui  se  rendent en été  dans  la  wilaya  de  Tipasa.                                                                                                                                   
image
Size: 0.18 Mb