Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
En cette matinée d’hier, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESRS), Mohamed Mebarki, a ouvert les travaux de la conférence nationale des chefs d’établissements de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, par une intervention dans laquelle il a rappelé quelques dysfonctionnements qui exigent des corrections d’une part et a mis l’accent sur des points essentiels relatifs à la réforme et aux objectifs à atteindre par son département ministériel, d’autre part. La collaboration de tous les acteurs doit être mise en œuvre pour mener la feuille de route à son terme. Le MESRS déclare : «L’enseignement supérieur à deux systèmes dans notre pays est inadmissible. Est-il normal que, 10 ans après la décision du gouvernement algérien, notre pays continue à fonctionner avec ces 2 systèmes d’enseignement ?» «Nous devons mener le système LMD jusqu’au bout et nous sommes tenus, par la suite, de faire une évaluation, a-t-il enchaîné. L’ouverture vers le master est inéluctable, en outre l’utilisation des stages et des formations à l’étranger devra être transparente et devra répondre aux formations doctorales», a-t-il insisté. Concernant l’inscription des étudiants qui ont fui leur pays d’origine en raison de crises internes, «l’Algérie accueillera les étudiants des pays frères en difficulté dans ses universités», a-t-il répondu. Le membre du gouvernement a confirmé que le concours d’entrée au magister aura lieu cette année, la prochaine rentrée universitaire 2014-2015 vient de bénéficier de 40 000 lits pour l’hébergement et de 62 000 places pédagogiques supplémentaires. Les établissements qui relèvent du département ministériel de M. Mebarki disposent d’une capacité d’accueil de 1 250 000 places pédagogiques pour la prochaine rentrée universitaire. L’ordre du jour de cette conférence nationale des responsables des centres universitaires et de la recherche scientifique, qui s’est déroulée au centre universitaire de Koléa (Tipasa), s’est articulé autour de la synthèse des travaux des conférences régionales, de la préparation de la rentrée universitaire 2014-2015 dans ses volets pédagogiques, techniques et œuvres universitaires et des perspectives de la programmation de la recherche scientifique.