Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Un gain de temps, un gain d’argent. Depuis le 26 juin dernier, les Algériens immatriculés auprès du consulat général de Paris ont la possibilité de suivre, depuis chez eux, l’élaboration de leur passeport biométrique. Merci qui ? Merci VediPass ! Derrière ces trois syllabes se cache une application mobile utilisée à ce jour par au moins de 500 de nos ressortissants. VediPass vous informe de la disponibilité de votre passeport en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Le principe est simple. Il faut d’abord télécharger l’application sur le «Google Play Store», ensuite, introduire le numéro d’inscription figurant sur le récépissé de dépôt de la demande. Vert : le précieux sésame a été délivré. Rouge : il ne l’est pas encore. Seul bémol : l’application n’est disponible que pour les téléphones sous Androïd. Impossible de s’en servir pour les possesseurs d’iPhone ou de smartphones qui utilisent le système d’exploitation Windows 8. Pour l’instant, VediPass ne fonctionne que pour les ressortissants ayant déposé leur demande à Paris, où il faut actuellement compter entre deux à trois mois pour un passeport biométrique. Mais le développeur permet sa généralisation prochaine à d’autres consulats. Et qui sait, à l’ensemble de l’Algérie bientôt ? En effet, l’administration électronique est l’un des axes majeurs du plan e-Algérie 2013, dont la synthèse est toujours présente sur le site du Premier ministère. Avec deux ans de retard, l’ambition affichée est toujours d’offrir, selon les termes du rapport, «un mode de gouvernance plus efficace et transparent (…) qui facilite l’interaction des citoyens et des entreprises avec l’administration publique».