Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
L’assassinat d’Alan Henning, le quatrième otage occidental, par le groupe ultraradical en moins de deux mois, a soulevé l’indignation de la communauté internationale, Londres qualifiant l’EI de groupe «barbare». Condamnant un meurtre «brutal», Washington a promis «de continuer à prendre des actions décisives pour affaiblir et à terme détruire l’EI», aux côtés des pays de la coalition qui mènent des raids aériens contre ses positions en Syrie et en Irak. L’EI, qui sème la terreur dans les zones sous son contrôle, a annoncé vendredi dans une vidéo la décapitation du travailleur humanitaire Alan Henning, en riposte aux frappes britanniques en Irak. La vidéo de l’exécution, intitulée «Un nouveau message à l’Amérique et à ses alliés», a été réalisée selon le même scénario que lors des exécutions de deux Américains et d’un Britannique. A la fin de cette courte séquence, l’EI présente un autre otage américain, Peter Kassig, 26 ans, et menace d’en faire sa prochaine victime. D’après les médias anglo-saxons, notamment CNN, les parents de Peter Kassig ont lancé vendredi un appel pour leur fils. Le Parisien rapporte qu’Ed et Paula Kassig ont d’abord reconnu que leur fils avait été enlevé, avant d’expliquer qu’ils se sentaient concernés par le sort d’Alan Henning.