Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Les pouvoirs publics affichent l’ambition de doter une vingtaine de grandes villes de tramways. Pour ce faire, une enveloppe de 6 milliards de dollars a été dégagée pour la modernisation du réseau national de transport public. Dans cette stratégie, le tramway a été destiné comme moyen de transport urbain moderne en vue de doter les principales villes du pays. Constituée par la RATP, l’Etusa et l’EMA respectivement actionnaires à  49%, 36% et 15%, la Société d’exploitation des tramways (Setram) a été créée pour assurer la gestion de ce nouveau moyen de transport collectif à travers les wilayas concernées. Elle avait succédé en octobre 2012 à l’Etusa qui gérait exclusivement le tramway algérois. On s’attend à ce que la réalisation de lignes de tramway contribue à alléger considérablement la circulation routière qui asphyxie les grandes villes algériennes depuis l’explosion du parc national de voitures. Instrument privilégié du service public, le tramway en a généré un autre, de dimension industrielle. En effet, les rames de ce système de transport sont assemblées sur le site de l’entreprise Ferrovial à Annaba. Assurant également la maintenance, cette entreprise mixte algéro-française est composée de l’algérien Ferrovial, majoritaire à 51% et du français Alstom à 49%. Par respect de l’importance des wilayas qui seront dotées de ce moyen de transport moderne, Oran est la  deuxième wilaya du pays et capitale de l’Ouest qui a mis une ligne de tramway à la disposition des voyageurs au début de 2013. Troisième ville du pays et capitale de l’Est, Constantine a été aussi dotée d’une ligne de 9 km. Suivront six autres grandes villes, Sétif, Annaba et Batna dans le Nord-Est ; Sidi Bel Abbès et Mostaganem dans le Nord-Ouest et Ouargla dans le Sud, qui bénéficieront à moyen terme du tramway avec des ouvertures de chantier à partir de l’année en cours. Les citoyens d’autres wilayas non moins importantes, telles que Biskra, Tébessa et Skikda à l’Est, Blida, Béjaïa et Djelfa au Centre et Béchar et Tlemcen à l’Ouest, peuvent vraisemblablement s’attendre à un projet similaire. Pour la majorité de ces villes, les projets sont actuellement à l’étape des études de faisabilité.  
image
Size: 0.12 Mb