Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
La ville d’Illizi a connu, hier, des affrontements violents entre deux tribus touareg et arabe. Des batailles rangées et des rixes sanglantes ont été vécues, tout au long de la journée, dans cette région qui s’empêtre dans le gouffre de l’insécurité, notamment depuis la crise libyenne. Six personnes ont été blessées, dont une grièvement et qui aurait succombé à ses blessures durant son évacuation vers l’hôpital du chef-lieu de wilaya. Il s’agit de Boughrari M., originaire de In Salah, dans la wilaya de Tamanrasset, précise notre source, qui impute les cause de ce terrible incident à un vieux conflit opposant les deux tribus dont la rivalité se serait exacerbée par un problème de foncier. Les autorités ont eu recours aux brigades antiémeute et mobilisé d’importants moyens pour disperser les belligérants qui ont fait usage d’armes à feu et contenir ce brasier qui risque de prendre des tournures gravissimes. A l’heure où nous mettons sous presse, la situation n’a pas été totalement maîtrisée dans la ville qui a été, rappelons-le, dimanche soir, le théâtre d’une manifestation inédite qui avait ciblé le wali d’Illizi. Pour de plus amples informations sur cette action, nous avons essayé d’approcher le premier magistrat de cette wilaya du Grand Sud, mais nos tentatives sont restées vaines. Néanmoins, nous avons pu savoir que le chef de l’exécutif n’a, contrairement à ce qui a été rapporté par certains médias, pas été agressé physiquement lors de cette manifestation.