Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
À Mascara, la criminalité continue à sévir. Durant le mois de septembre 2014, 73 personnes ont été écrouées et quatre autres ont été placés sous contrôle judiciaire pour divers délits et crimes de droit commun.   Selon la Police, «379 affaires liées aux différents aspects de criminalités ont été enregistré, durant le 9ème mois de l’année en cours». Les policiers ont traité 300 affaires impliquant «390 individus, parmi lesquels 73 ont été placé en détention provisoire, 313 ont bénéficié de citations directes et 4 autres ont été placés sous contrôle judiciaire».   Par apports au mois précédent, la police fait état d’une «augmentation» dans le nombre des affaires et des personnes impliquées. En précisant que «les crimes et délits portant atteinte aux personnes occupent le premier rang avec un nombre de 243 affaires, soit une augmentation de 39 affaires par rapport au mois d’août».  Sur les 120 affaires traitées impliquant 272 personnes, «la justice a placée 27 individus en détention provisoire alors que 244 ont bénéficié de citations directes, tandis qu’un seul a été placé sous contrôle judiciaire».   Dans le même chapitre, les atteintes aux biens continuent de faire parler d’elles. Même la police avoue l’augmentation de ce genre de criminalité, en informant que «durant le même mois, la Sûreté de wilaya a enregistrée 108 affaires, soit 25 affaires de plus que le mois d’aout». Les policiers ont pu traiter 70 affaires dans lesquelles 87 personnes sont mis en cause dont «18 ont été placés en détention provisoire, 66 ont bénéficié de citations directes et 03 autres ont été placés sous contrôle judiciaire».   En ce qui concerne la lutte contre la drogue, la police a annoncé la mise hors d’état de nuire, durant le même mois, 26 personnes impliquées dans 23 affaires de commercialisation et consommation de drogue. Des interventions qui ont permis la saisie de 286 grammes de kif traité et 163 comprimés de psychotropes. Présentés devant les parquets compétents, «tous les mis en cause ont été placé en détention provisoire», nous a annoncé la cellule de communication de la Sûreté de willaya de Mascara.