Algérie: Le peuple et l’armée face à la réaction

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Certains ne savent plus ce qu’ils font et à quoi cela va aboutir. Les véritables hirakistes semblent se retirer à mesure que les slogans contre l’armée se multiplient ! Il ne restera d’ici peu que les suivistes sans vrai but. Ces citoyens ne se rendent pas compte que s’il n’y a pas l’assistance de l’Armée, dans les conditions actuelles, rien de positif ne se fera ? Ils suivent naïvement en exhibant (le temps d’une photo) des pancartes contre l’armée ! L’inverse de ce que vise le hirak.
Les voilà complètement déroutés par la propagande de «milieux» qui les poussent à fustiger l’armée par des slogans malsains après l’avoir, paradoxalement, instamment sollicitée pour sa caution de «tordre» la Constitution et faire accepter des propositions malavisées et même anticonstitutionnelles. Ce qu’elle a rejeté d’un revers de la main, s’en tenant au respect de la Loi fondamentale, certes nécessitant de sérieuses corrections, qui donne une solution à la crise sans recours au vide constitutionnel illégitime et risqué.
La Constitution est légitimée par le peuple suite à un référendum ; pour la changer il faut une proposition validée par un autre référendum. Toutes autres propositions sont illégales. Les manifestations, aussi majestueuses qu’elles soient, ne sont que l’expression du refus d’une situation politique, sociale et économique, pas un référendum !
Il est étonnant que ceux qui se sont toujours déclarés légalistes et défenseurs du droit appellent, aujourd’hui, sûrement par colère ou désappointement, à «tordre» la Constitution ! Ce seront sans aucun doute les mêmes qui fustigeront plus tard, dans l’apaisement, ceux qui l’auront piétinée ! L’usage de l’expression «le peuple a exigé», par certains milieux, jour légitimer une «obligation» d’application de certains slogans est abusif. Ce n’est pas une pratique démocratique.
C’est triste de voir certains parler, refuser, proposer et décider au nom du hirak en s’affichant, subitement, comme les figures de proue de la contestation populaire actuelle ; certains depuis… l’étranger. Ces prêcheurs des pseudo-hirak font dans la tromperie, voire dans la subversion ! Il nous semble qu’ils usent d’artifices pour «casser» le véritable hirak − dont les revendications sont, initialement, claires, réalistes et légitimes − en multipliant les manifestations et les exigences, dans la semaine, afin de pousser à l’affrontement en s’évertuant à mettre dos-à-dos le peuple et l’armée. Ils leurs font accroire qu’une frange de l’ANP «protège le régime» !
Veulent-ils que ces ex-hauts responsables et ces entrepreneurs, décriés par la foule hirakiste, ne rendent pas des comptes à la justice si, bien entendu, leurs méfaits sont avérés ? Nous avons remarqué que plus la justice interpelle ou arrête les personnes décriées et dont la responsabilité est engagée dans des faits, plus ces manipulateurs accentuent sournoisement les provocations ! Les changements ne semblent pas arranger les intérêts de certains milieux…
La manipulation est entrée furtivement en action à partir du huitième hirak en y ajoutant des pseudo-hirak, hors vendredi, déviant les véritables revendications du peuple que l’ANP a adoptées solennellement !
On a vu alors des pancartes (élaborées et coûteuses) sortir discrètement, puis s’attaquant ouvertement à Gaïd-Salah (en faisant croire qu’il ne représente pas l’armée), alors qu’il représente l’état-major et parle en son nom et donc au nom de l’armée algérienne, en conformité avec les missions que lui impose la Constitution ! Même les photos de hauts responsables de l’armée en fonction, depuis longtemps à la retraite ou même décédés, ont été exhibées et livrées à la vindicte ! N’est-ce pas absurde et anti-hirak ? On peut comprendre facilement que c’est l’armée, dans son ensemble, qui est visée pour son patriotisme passé et actuel ! Tout cela n’est que mascarade !
Le processus de changement profond du système nous paraît irréversible au vu de l’évolution des événements. Il suffit de laisser travailler les hommes de bonne volonté en leur donnant du temps, accompagnés par l’armée, pour amener l’Algérie vers le bien-être, la stabilité et les aspirations que réclame le peuple, tout en restant vigilant.
Il est certain que l’ANP, comme toujours, en conformité avec ses missions constitutionnelles, ne ménagera aucun effort pour accompagner les changements souhaités tout en veillant à la stabilité du pays, quelle que soit l’adversité !
A. D.
...

Lire la suite

Algérie manifestant, 17 Mai 2019 l’Armée et la Nation

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Alter Info existe grâce à vos dons, n'oubliez pas de nous soutenir en souscrivant ou en faisant un don de votre choix...

Lire la suite

Un député néerlandais pro palestinien arrêté alors qu'il tente d'entrer à Al-Aqsa

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Un député néerlandais pro palestinien arrêté alors qu'il tente d'entrer à Al-Aqsa  19/05/2019


Vendredi matin, les forces d'occupation sionistes ont arrêté un parlementaire néerlandais alors qu'il tentait d'entrer dans la cour de la mosquée Al-Aqsa.
Selon le chef adjoint de l'Observatoire euro-méditerranéen, Rami Abdo, les forces d'occupation ont arrêté le député néerlandais Tonhan Kozo alors qu'il tentait de pénétrer dans la mosquée Al-Aqsa portant le drapeau palestinien.
Dans le même contexte, notre correspondant a rapporté que l'occupation l'avait libéré quelques heures après son arrestation.
Kozo a rendu visite à al-Aqsa dans un message de solidarité au peuple palestinien, il est l’un des députés qui rejettent l’occupation et la politique sionistes en Palestine.
En 2016, les caméras de presse ont filmé Kozo qui a refusé de serrer la main du Premier ministre Netanyahu lors de sa visite aux Pays-Bas.
Le parlementaire néerlandais a irrité Netanyahu alors qu'il plaçait le drapeau palestinien sur sa poitrine.
https://french.palinfo.com/52487
@Copyright Le Centre Palestinien D'Information ...


Lire la suite

24h du Triangle - Sauvez les Terres de Gonesse MAINTENANT ! à Gonesse (Val-d'Oise)

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

MOBILISONS-NOUS pour que la 3e Fête des Terres de Gonesse ne soit pas la dernière !
OUI au projet CARMA et à des transports pour les habitant.e.s !
NON à EuropaCity et à la gare offerte en cadeau à Auchan....

Lire la suite - Agenda

Lire la suite

La France donne le droit de vote aux handicapés mentaux

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La France donne le droit de vote aux handicapés mentaux  18/05/2019


Des milliers de Français porteurs d'un handicap mental viennent de récupérer le droit de vote, et pourront donc voter aux européennes le 26 mai: une avancée saluée par les associations, qui appellent tous les Etats membres de l'UE à assurer les droits civiques des handicapés. "J'ai envie d'être une citoyenne comme tout le monde", se réjouit Justine Lambolé, atteinte d'une déficience intellectuelle. A 21 ans, elle vient enfin de s'inscrire sur les listes électorales. A sa majorité, un juge des tutelles lui avait retiré son droit de vote, parce qu'elle n'avait "pas bien su répondre" à des questions destinées à évaluer sa capacité à faire son propre choix dans l'isoloir. "Je savais que le président s'appelait Hollande, mais je ne savais pas s'il était de droite ou de gauche. A l'époque, je ne m'intéressais pas trop à la politique, mais maintenant oui!", explique la jeune femme, qui réside dans un foyer en Bretagne (ouest).
http://www.lexpressiondz.com/linformation_en_continue/316137-la-france-donne-le-droit-de-vote-aux-handicapes-mentaux.html ...


Lire la suite