Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Quoi de plus normal que les Socialistes français constitutionnalisent aujourd’hui la sous citoyenneté pour une partie de la population française ? N'est-ce pas, là, la même infamie qui prend racine dans le vote des pleins pouvoirs au Maréchal Pétain ? C'est que Manuel Valls, pris en tenaille entre Marine Le Pen et Netanyahou, mène la barque gouvernementale devant un François Hollande plus que jamais synthétique, signe irréfutable s'il en fallait encore un de ses multiples ressemblances avec son jumeau idéologique Léon Blum. Un reniement permanent en somme auquel cette fausse Gauche usurpatrice s'est accoutumée tout le long de son histoire politique.
La Gauche : Des pleins pouvoirs pour Pétain à la constitutionnalité de la sous citoyenneté, le reniement permanent. Certes, la République française est en danger. Plusieurs adversaires la guettent. Et n’espèrent que la voir vaciller pour se jeter sur elle tels les vautours sur leur prise. De la pauvreté galopante jusqu'au terrorisme mondial en passant par la faillite de ses élites et le populisme roi tout est en effet source d'inquiétude quant à la bonne tournure qui attend l’État de droit en France.
Cela dit, l'ennemi mortel ne vient que de l’intérieur car c'est toujours du sérail que les terribles coups sont portés.
Et voilà une fois encore que la compromission politique enfonce une brèche dans l'armure républicaine. Par ceux-là mêmes qui, soixante ans plutôt, ont voté les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain. Ouvrant par ce la porte grande ouverte à toutes les dérives possibles et imaginables.
Déchéance de nationalité, déportation et autre commodité d'usage que l'histoire retiendra dans son déshonorant registre de l'infamie humaine.
Pourtant le processus est toujours le même. Une petite contorsion avec la loi fondamentale à la quelle succèdent forcement quelques adaptations jugées conformes à l’intérêt général le tout laissant place enfin à une batterie de mesures d'exception qu'un état d'urgence rend possibles.
C'est donc par un arrangement moral avec l'esprit de la loi que les fondements de la République se fissurent. Or, le socle fondateur de l’État moderne est justement la citoyenneté. C'est elle en effet qui garantit à tout un chacun l’équitable traitement devant la loi : même droit et même devoir.
Et au-delà son aspect fondateur, elle est l'alpha et l’oméga de la République et le dernier rempart devant les attaques extérieures. Toutes les attaques, sans exception.
De ce fait elle tire théoriquement la Société vers le haut, quand bien même ses applications au quotidien sont loin d’être exemplaires. N’empêche que rendre déjà la loi écrite parfaite et absolue, remédie à beaucoup de contradictions propres à une Nation.
En fait transcrire aujourd’hui dans la Constitution française une grossière avarie légaliste comme la déchéance de nationalité visant spécifiquement de surcroît certains citoyens consiste simplement à niveler vers le-bas la loi fondamentale pour la rendre au même niveau de la « norme populaire ». Ramener en somme l’Assemblée nationale au café du commerce, si ce n'est pas carrément le bistrot du quartier.
La vérité c'est que cela signifie simplement que l’État français officialise la discrimination à l'encontre des Musulmans français. Discrimination qui est pour beaucoup origine de cette radicalisation, d'abord, socio-culturelle et seulement en suite religieuse, identitaire ou autre. Autant dire qu'à ce jeu de qui est plus extrémiste aggrave davantage la situation plus qu'il ne la résout.
Hélas rien d’étonnant qu'elle soit encore la Gauche française qui enfonce cette brèche dans l'armure républicaine. Tellement elle s'est habituée à pareille compromission. C'est en effet dans la droite ligne du Front populaire et son vote des pleins pouvoirs au Maréchal Pétain que les Socialistes comptent aujourd’hui fragmenter la Citoyenneté française, socle de la République et rempart de l’État de droit. Et après le Régime de Vichy c'est celui de l’état d'urgence qui s'installe en France toujours dans l’intérêt d'une extrême droite de plus en plus présente dans l'antichambre du pouvoir.
Et comme Pétain hier, c'est Marine Le Pen qui jubile aujourd’hui de l’étendue de son emprise sur la Gauche de Valls et Hollande.
Le dernier s’effaçant volontiers devant le premier qui, lui, s'est aligné pour pas moins de l’éternité sur l’extrême droite israélienne.
C'est que Valls, extrémiste parmi les extrémistes et pris en tenaille entre Marine Le Pen et Netanyahou, mène la barque gouvernementale devant un François Hollande plus que jamais synthétique, signe irréfutable s'il en fallait encore un de ses multiples ressemblances avec son jumeau idéologique Léon Blum.
Quoi de plus normal alors que les Socialistes français constitutionnalisent aujourd’hui la sous citoyenneté pour une partie de la population française ? N'est-ce pas, là, la même infamie qui prend racine dans le vote des pleins pouvoirs au Maréchal Pétain ? Un reniement permanent en somme auquel cette fausse Gauche usurpatrice s'est accoutumée tout le long de son histoire politique.
 

Alter Info l'Information Alternative

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
La nausée. Découvrez le dossier de Panamza consacré à Meyer Habib, député ultra-sioniste et islamophobe choyé par Manuel Valls.  

Mercredi 16 décembre, Meyer Habib, député UDI, a fustigé le boycott des produits israéliens et mis en garde les parlementaires contre la "gangrène islamique en train de se propager". Le Premier ministre n'a pas bronché et lui a même fait savoir qu'il "comprenait sa passion"

La preuve en images.

 

 

Pour en savoir plus sur Meyer Habib, consultez le dossier de Panamza

Quand Arnold Schwarzenegger et Meyer Habib célèbrent une fête juive devant la tour Eiffel (07.12.15)

 

 
12314498_921481034612548_7540480917167095315_o

Meyer Habib et l'épouse de Benyamin Netanyahou devant le Bataclan, 30.11.15

Des juifs arrêtés après avoir agressé des musulmans : le député Meyer Habib demande la levée « immédiate » de leur garde à vue (05.08.15)

Valls-Habib-Goldnadel-Bougrab : la connexion israélienne de Charlie Hebdo (21.05.15)

Attentat contre Charlie Hebdo : l'étrange présence discrète de Meyer Habib aux côtés de Manuel Valls (20.05.15)

Pour Netanyahou, Meyer Habib est prêt à toucher le fond (02.03.15)

Découvrez la délicate interview de l’islamophobe Meyer Habib par « l’antiraciste » Claude Askolovitch (25.02.15)

 

Clash entre les députés Jean Glavany et Meyer Habib, « porte-parole du Likoud » (03.12.14)

 

Meyer Habib : « Une grosse partie des musulmans veulent la mort de l’Occident » (16.11.14)

Meyer Habib : « L’Islam est à nos portes » (22.10.14)

Surprise, surprise : l'extrémiste Meyer Habib était présent lors de l'entretien "exclusif" de Laurence Haïm avec Benyamin Netanyahou (07.08.14)

« Mort aux juifs » scandé par « des dizaines de milliers de musulmans et de membres d’extrême gauche » selon Meyer Habib (20.07.14)

Un député français prône la « valeur juive de la vengeance » (02.07.14)

Sarkozy a usurpé l’identité d’un Franco-Israélien proche de la droite sarkozyste (15.03.14)

 

 

Quand la LDJM invite Meyer Habib, ami de Netanyahou et ancien du Bétar (17.09.13)

HICHAM HAMZA

Cet article vous a intéressé?

Soutenez le journalisme d'investigation  de Panamza, la gazette de l'info subversive ! 

Rejoignez les followers de Facebook  /Twitter /Youtube  

ET contribuez personnellement  au développement fulgurant du site : faites un don ici pour consolider ce média indépendant !


Alter Info l'Information Alternative

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Carnage au Bataclan : la photo-choc a été diffusée depuis Jérusalem

SCOOP. Panamza a retracé l'origine de la photographie controversée des victimes du Bataclan. Surprise, surprise : ce cliché a été divulgué par une organisation basée en Israël et dirigée par un neoconservateur américain.

Souvenez-vous.

Dimanche 15 novembre, ce fut l'émoi sur les réseaux sociaux. De nombreux usagers de Facebook, Twitter et Instagram avaient été été indignés par la publication d'une photo-choc : celle censée représenter  une vingtaine de corps jonchés sur le sol du Bataclan et fauchés par l'attentat terroriste commis deux jours plus tôt. La police nationale  et Christine Taubira avaient aussitôt réagi.

taubirapolnat

Relayée par la presse étrangère , cette image a davantage fait l'objet de commentaires en France sans être publiée. On pouvait ainsi apprendre que le ministère de l'Intérieur avait demandé -dès le 15 novembre  et par réquisition judiciaire - son retrait auprès de Facebook et Twitter.

Problème : AUCUN média de la presse traditionnelle n'a tenté d'en savoir plus sur l'origine de la photo. Au contraire : de concert avec le gouvernement et la police, la plupart des journalistes encartés et des éditorialistes se sont contentés de dénoncer la diffusion de l'image sans entamer la moindre tentative de décryptage quant à la genèse de sa propagation.

Prenez l'exemple d'Adrien Sénécat, ancien de l'Express et rédacteur pour le compte du site Buzzfeed. Dans son article, le jeune homme se concentre, à l'instar de ses collègues, sur les désagréments pour contacter les modérateurs des réseaux sociaux et faire supprimer la photo sans jamais s'interroger sur son origine exacte.

Il était pourtant possible d'en retracer le parcours, a fortiori quand on est censé exercer son métier dans le web-journalisme.

Panamza a tenté de percer ce mystère, pas à pas.

Le 15 novembre, le quotidien britannique The Telegraph précise ainsi que cette photo a été publiée sur Twitter par Bart Nijman, bloggeur hollandais et islamophobe.

En consultant son compte Twitter, le tweet en question est aisément accessible.

bart1
On peut ainsi remarquer le moment exact de sa publication : 10h35.

bart2

Rappelons ici que la plupart des journaux français ont indiqué -à tort- que "le cliché est apparu dimanche après-midi sur Twitter".  

Allons plus loin : dans la partie "commentaires" de son tweet, Bart Nijman est sollicité par plusieurs personnes -parmi lesquels des journalistes- à propos de l'origine de la photo. Après s'être contenté d'affirmer l'avoir trouvé sur "l'Internet", l'homme a finalement dévoilé  au reporter Bosch van Rosenthal (alias @eelcobvr) la source de sa publication :

bart3

Nom du compte : "Fil d'actualités d'Israël" animé par "@IsraelHatzolah".

Bingo.

À 9h51 précisément, soit 40 minutes environ avant le bloggeur hollandais, ce compte avait été en réalité le premier sur le web à diffuser la photographie.

hatz1

hatz2

Sur sa page d'accueil de Twitter , ce compte -qui a curieusement publié sa photo exclusive sans y apposer son nom, rendant ainsi facile sa récupération par quiconque- indique être "affilié à United Hatzalah ", une ONG israélienne qui collabore pleinement avec l'armée .

Et qui dirige -au niveau international- cette organisation para-médicale?

L'Américain Mark Gerson.

markgerson

Sa spécificité?

Admirateur de l'ex-président républicain George Walker Bush, ce New-Yorkais est une figure vedette des cercles neoconservateurs dont la volonté de domination géopolitique est centrée sur l'axe Washington-Tel Aviv.

Détail-clé : Gerson fut le directeur exécutif d'un célèbre think-tank dénommé Project for a New American Century. Cette organisation ultra-droitière (qui fut présente dans l'Administration Bush et qui avait joué un rôle majeur dans l'instrumentalisation du 11-Septembre contre Saddam Hussein) était elle-même basée sur les grandes lignes d'un mémorandum commandé en 1996 par le Premier ministre Benyamin Netanyahou et destiné à développer une stratégie moyen-orientale en faveur des intérêts israéliens.

Reste désormais à connaître en détail quel fut l'itinéraire emprunté par cette photographie destinée à susciter l'effroi -et dont l'authenticité est très discutée sur les forums étrangers- pour se retrouver sur le compte d'un webmaster installé à Jérusalem.

Nulle surprise, en tout cas, que le site de la Ligue de défense juive -groupuscule lié aux réseaux similaires de la droite extrême israélienne- ait publié aussitôt le cliché sur son site.  

Sans s'attirer -évidemment- la colère de Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur particulièrement complaisant  envers les agissements de la mouvance sioniste et ceux de son relais opérationnel en France : le Mossad.

Tout citoyen automatiquement réfractaire à la thèse -pourtant corroborée par de nombreux précédents historiques- d'un attentat israélien commis en plein coeur de Paris sous faux drapeau islamiste devrait se remémorer la déclaration de l'un des meilleurs connaisseurs des arcanes de la Vème République : l'ancien ministre des Affaires étrangères Roland Dumas.

 

HICHAM HAMZA

Bonus : pour en savoir plus sur l'affaire du 13-Novembre, consultez le dossier de Panamza.

Panamza sur le terrain (14.11.15)

Le Bataclan, vendu le 11 septembre par son détenteur parti en Israël (15.11.15)

Attentats de Paris : la haine islamophobe du député socialiste Malek Boutih (16.11.15)

"Je suis en sécurité": l'outil de Facebook a été développé par un Israélien issu du renseignement militaire (17.11.15)


Alter Info l'Information Alternative

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Attentats de Paris : Wikileaks évoque un ex-militaire israélien, la presse française se tait INFO PANAMZA. Vendredi, l'organisation Wikileaks, spécialisée dans la divulgation de documents confidentiels, a souligné la présence d'un ancien militaire israélien dans l'acheminement des armes utilisées le 13 novembre à Paris.  

 

Incroyable mais vrai : depuis 48 heures, AUCUN média de la presse traditionelle de l'Hexagone n'a rapporté et creusé une stupéfiante information publique qui fut révélée le jeudi 10 décembre.

Ce jour-là, l'agence américaine Associated Press a publié un scoop : un fusil M92 utilisé lors des attentats de Paris et fabriqué en Serbie provenait d'une compagnie basée en Floride  (Delray Beach). 


 

Le nom de l'entreprise : Century International Arms.

 

 

 

Sa particularité fut soulignée -dès le lendemain et via Twitter - par la célèbre organisation fondée par Julian Assange : Wikileaks.

wikileaks

Century Arms a longtemps été représenté par Ori Zoller. 

Qui est-il?

Panamza avait déjà évoqué ce personnage -le 15 février - dans un article consacré à l'un de ses amis : Shimon Yelinek, l'ex-diamantaire israélien d'Al-Qaïda qui fut cité dans l'affaire SwissLeaks. Extraits : 

Le Monde évoque -sans s'y attarder davantage- l'identité du principal "collègue" de Yelinek, dénommé Ori Zoller  et présenté comme un "ancien membre des forces spéciales israéliennes".

La réalité est plus complexe.

Propriétaire d'une agence de courtage (en armes à feu) basée au Guatemala, Zoller n'était pas seulement un ex-militaire israélien. Cet homme, également impliqué -comme Yelenik- dans le trafic de diamants avec Al-Qaïda - avait été exposé par l'Organisation des États américains  : en janvier 2003, cet organisme avait publié un minutieux rapport d'enquête  relatif à l'acheminement illégal d'armes du Nicaragua -via le tandem Zoller/Yelinek- à destination d'un groupe paramilitaire colombien d'extrême droite. 

Zoller y fut cité comme un "ex-agent du renseignement israélien" et représentant (au Guatemala) de la société Israel Military Industries  (une compagnie contrôlée par le gouvernement israélien) qui bénéficia encore, fin 2001, d'importants virements bancaires effectués depuis Tel Aviv.

En juin 2002, le Miami Herald  (journal de la ville où séjournait régulièrement -dans l'hôtel Mariott - Yelinek) était plus incisif : selon une information rapportée par le quotidien Panama America et directement issue -via une source confidentielle- du Conseil de sécurité nationale du Panama, Zoller était encore un agent du Mossad durant son étroite collaboration (dans les années 1999-2001) avec Yelinek.

Si Zoller est aujourd'hui actif dans la cybersurveillance, son collaborateur continue d'exercer principalement dans le secteur de l'armement. Détail-clé : dénommé Michael Sucher, le patron de Century (entreprise impliquée dans le scandale de l'Iran-Contra) travaille directement avec la police israélienne selon un câble diplomatique de 2009 -divulgué par Wikileaks - entre Tel Aviv et la CIA.

sucher

Michael Sucher

En 1996, Sucher était déjà présenté -selon un journal en ligne du Costa Rica - comme un collaborateur du complexe militaro-industriel israélien.

A contrario du reste de la presse hexagonale -visiblement encline à pratiquer la loi du silence sur le sujet, Panamza reviendra sur cette affaire et ses prochains développements.

HICHAM HAMZA

Bonus : pour en savoir plus sur l'affaire du 13-Novembre, consultez le dossier de Panamza.

Panamza sur le terrain (14.11.15)

Le Bataclan, vendu le 11 septembre par son détenteur parti en Israël (15.11.15)

Attentats de Paris : la haine islamophobe du député socialiste Malek Boutih (16.11.15)

"Je suis en sécurité": l'outil de Facebook a été développé par un Israélien issu du renseignement militaire (17.11.15)

 

 

Des «officiels juifs» prévenus le matin des attentats? Un média israélien censure sa propre info (18.11.15)

Attentats de Paris : qui a prévenu Éric de Rothschild ? (19.11.15)

Quand Fourest pointe du doigt les Français musulmans d'origine «arabe» (20.11.15)

2 semaines avant les attentats, le patron des services secrets français était humilié par un va-t-en-guerre israélien (21.11.15)

Le "djihadiste" Salah Abdeslam était gay-friendly (24.11.15)

"Le Juif n'est pas là" : l'étrange SMS reçu par un complice présumé des terroristes (24.11.15)

Attentats : pourquoi la police a-t-elle "crypté" la videosurveillance d'une fusillade? (25.11.15)

Attentats : le présumé "passeur d'armes" du Monténégro est un chrétien orthodoxe (25.11.15)

Découvrez le fanatique rabbin suivi par le co-responsable du Bataclan (26.11.15)

Assaut de Saint-Denis : le patron du Raid s’est inspiré de ses «amis israéliens» (26.11.15)

La première chanteuse de l'hommage aux victimes des attentats est une Franco-Israélienne (27.11.15)

Attentats : quand la police scientifique fume et mâche du chewing-gum sur une scène de crime (28.11.15)

 

 

Attentats : la revendication de Daesh a été "divulguée" par un groupe israélo-américain (01.12.15)

L’homme chargé de mettre en place l’état d’urgence est un proche de la mouvance sioniste (02.12.15)

"Coïncidence" : TF1 et M6 accompagnaient des pompiers situés à 5 minutes des attentats (03.12.15)

Attentats : la simulation du 13 novembre prévoyait 3 commandos de terroristes (05.12.15)

Ceinture explosive de Montrouge : les démineurs ont effacé les empreintes (06.12.15)

Attentat du Bataclan : un terroriste était sur place avant l’attaque (06.12.15)

La police anti-terroriste rend hommage à une idole détruite par le prophète Mohammed (07.12.15)

Terroristes du Bataclan : où est passé le "blond" ? (09.12.15)

"C'est qui, ce barbu?" : quand l'islamophobie policière tourne au sketch (12.12.15)

 

 

Attentats de Paris : Wikileaks évoque un ex-militaire israélien, la presse française se tait (12.12.15)

Attentats de Paris : une kalachnikov provient d’une famille "totalement dévouée" à Israël (13.12.15)

Cet article vous a intéressé?

Soutenez le journalisme d'investigation  de Panamza, la gazette de l'info subversive ! 

Rejoignez les followers de Facebook  /Twitter /Youtube  

ET contribuez personnellement  au développement fulgurant du site : faites un don ici pour consolider ce média indépendant !


Alter Info l'Information Alternative

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Attentats de Paris : une kalachnikov provient d’une famille « totalement dévouée » à Israël INFO PANAMZA. La compagnie américaine Century Arms -dont provient l'une des armes utilisées le 13 novembre à Paris- est fondée et dirigée par la famille ultra-sioniste Sucher.

Samedi 12 décembre, Panamza développait une infomation de l'organisation Wikileaks -basée sur un scoop antérieur de l'Associated Press- selon laquelle une kalachnikov utilisée lors des attentats de Paris provenait d'une compagnie liée à un ex-militaire israélien. Longtemps représenté par cet homme dénommé Ori Zoller, Century Arms est présidée par Michael Sucher, un collaborateur de la police israélienne ainsi que du complexe militaro-industriel de Tel Aviv.

Aujourd'hui, dimanche 13 décembre, de nouveaux éléments d'information peuvent être mis en évidence : Century Arms est une entreprise familiale fondée en 1961  et dirigée depuis par des militants de la cause sioniste.

Le 29 octobre 1971, un hebdomadaire de la communauté juive de Floride -dénommé The Jewish Floridian- publiait un article détaillé à propos du couple Sucher.
couplesucher

L'objet de leur exposition?

Le couple Sucher s'apprête alors à recevoir (à la date du 13 novembre 1971) le "Shalom Award" décerné par Tel Aviv en raison de leur "totale dévotion" et de leur "complète identification" envers "le temple" juif  et "l'État d'Israël".
1971-1
1971-2

Présenté comme le membre d'un puissant lobby sioniste international dénommé le B'naï Brith, William Sucher a une autre particularité singulière au regard de l'actuelle polémique relative à sa compagnie.
williamsucher

L'homme fut interrogé par le FBI lors de l'enquête sur la mort du président Kennedy.

La cause : le fusil retrouvé dans la bibliothèque située aux abords de la scène du crime était une arme fabriquée en Italie et importée par William Sucher.

Et de même que sa compagnie dément aujourd'hui tout lien avec les terroristes de Paris, Sucher avait assuré  -en 1964- avoir agi en toute légalité.

Son employé Alfred Pinish -également interrogé - sera retrouvé mort quelques semaines plus tard, tué dans un cambriolage.

Et Sucher (décédé en 1976 d'une crise cardiaque)?

Chargée d'enquêter sur l'assassinat d'un président qui fut détesté par les dirigeants israéliens, la Commission Warren avait choisi de le croire sur parole.

HICHAM HAMZA

Bonus : pour en savoir plus sur l'affaire du 13-Novembre, consultez le dossier de Panamza.

Panamza sur le terrain (14.11.15)

Le Bataclan, vendu le 11 septembre par son détenteur parti en Israël (15.11.15)

Attentats de Paris : la haine islamophobe du député socialiste Malek Boutih (16.11.15)

"Je suis en sécurité": l'outil de Facebook a été développé par un Israélien issu du renseignement militaire (17.11.15)

 

 

Des «officiels juifs» prévenus le matin des attentats? Un média israélien censure sa propre info (18.11.15)

Attentats de Paris : qui a prévenu Éric de Rothschild ? (19.11.15)

Quand Fourest pointe du doigt les Français musulmans d'origine «arabe» (20.11.15)

2 semaines avant les attentats, le patron des services secrets français était humilié par un va-t-en-guerre israélien (21.11.15)

Le "djihadiste" Salah Abdeslam était gay-friendly (24.11.15)

"Le Juif n'est pas là" : l'étrange SMS reçu par un complice présumé des terroristes (24.11.15)

Attentats : pourquoi la police a-t-elle "crypté" la videosurveillance d'une fusillade? (25.11.15)

Attentats : le présumé "passeur d'armes" du Monténégro est un chrétien orthodoxe (25.11.15)

Découvrez le fanatique rabbin suivi par le co-responsable du Bataclan (26.11.15)

Assaut de Saint-Denis : le patron du Raid s’est inspiré de ses «amis israéliens» (26.11.15)

La première chanteuse de l'hommage aux victimes des attentats est une Franco-Israélienne (27.11.15)

Attentats : quand la police scientifique fume et mâche du chewing-gum sur une scène de crime (28.11.15)

 

 

Attentats : la revendication de Daesh a été "divulguée" par un groupe israélo-américain (01.12.15)

L’homme chargé de mettre en place l’état d’urgence est un proche de la mouvance sioniste (02.12.15)

"Coïncidence" : TF1 et M6 accompagnaient des pompiers situés à 5 minutes des attentats (03.12.15)

Attentats : la simulation du 13 novembre prévoyait 3 commandos de terroristes (05.12.15)

Ceinture explosive de Montrouge : les démineurs ont effacé les empreintes (06.12.15)

Attentat du Bataclan : un terroriste était sur place avant l’attaque (06.12.15)

La police anti-terroriste rend hommage à une idole détruite par le prophète Mohammed (07.12.15)

Terroristes du Bataclan : où est passé le "blond" ? (09.12.15)

"C'est qui, ce barbu?" : quand l'islamophobie policière tourne au sketch (12.12.15)

 

 

Attentats de Paris : Wikileaks évoque un ex-militaire israélien, la presse française se tait (12.12.15)

Attentats de Paris : une kalachnikov provient d’une famille "totalement dévouée" à Israël (13.12.15)

Cet article vous a intéressé?

Soutenez le journalisme d'investigation  de Panamza, la gazette de l'info subversive ! 

Rejoignez les followers de Facebook  /Twitter /Youtube  

ET contribuez personnellement  au développement fulgurant du site : faites un don ici pour consolider ce média indépendant !


Alter Info l'Information Alternative