Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
“Nous sommes en guerre!” Les victimes de l’attentat ne sont pas encore enterrées que déjà les va-t-en-guerre claquent du talon!
Nos hommes politiques déclament avec force que “nous sommes en guerre!” Enfin! Car voilà 25 ans que les bombardiers français ravagent l’Orient et l’Afrique du nord pour le pétrole, l’uranium et la démocratie. Combien de morts derrière le sillage de l’armada occidentale pour la démocratie? Personne ne le sait. Afghanistan, au moins 1 million de morts, Irak, 3 millions de morts, Libye 200 000 morts, Syrie, 300 000 morts, tous plongés dans des guerres civiles barbares. Sans compter l’emploi de munitions et de bombes sales, à l’uranium, qui empoisonnent l’Orient pour des siècles, et génère des tombereaux de morts par cancers, leucémies et fausses-couches. Des villes et des pays entiers ont été détruits. Ce ne sont pas des bars de nuit qui ont été ravagées par la guerre mais des pays entiers. Plusieurs millions de morts, et plus encore de réfugiés. Combien de fois la “coalition internationale” a-t-elle bombardé des mariages en Afghanistan, faisant parfois plus de 400 morts?
“Nous sommes en guerre!” Des généraux américains et français qui ne sont pas des complotistes, affirment haut et fort que l’administration américaine est l’origine du terrorisme islamique. Des aveux d’hommes et de femmes politiques confirment, et notre inénarrable Fabius considère qu’Al-Nosra fait du bon boulot! 25 ans de carnages en Orient et la destruction de pays entiers livrés aux hordes terroristes entretenues par les Saoud et le Qatar, que la France arme comme jamais. Comment faut-il l’écrire? Quelle honte!
“Nous sommes en guerre!” Des dizaines de milliers d’orientaux sont morts du terrorisme aveugle dans les mosquées, les écoles, les hôpitaux, les marchés. Les 150 morts parisiens en concert, sur les terrasse de café et à l’entrée d’un stade de foot ne sont pas encore le pire de l’ignominie. Souvenons-nous du massacre des écoliers afghans où 140 d’entre eux furent méthodiquement assassinés.
“Nous sommes en guerre!” Oui, depuis 25 ans au moins! Seulement ils la cachent au peuple français par des belles formules et un alignement médiatique impeccable transformant le moindre chroniqueur en propagandiste de guerre. Pourtant la France est directement responsable de centaines de milliers de morts. Il faut même s’étonner qu’il n’y ait pas eu de vengeance d’afghans, d’irakiens ou de jeunes libyens plus tôt.
“Nous sommes en guerre,” clament notre président et son premier ministre, oubliant qu’ils ont eux-mêmes fait voter la guerre en chantant la Marseillaise à l’Assemble Nationale après les attentats contre Charlie Hebdo. Voilà le premier bilan de leur guerre.
“Nous sommes en guerre!” Dans un pays en guerre on limoge les ministres dont l’incompétence provoque des tragédies et des défaites. Ici, ils se félicitent les uns les autres!
“Nous sommes en guerre!” Beau slogan pour partir à la guerre en Syrie ou en Libye. Car nos “élites” sont sous influence de la loi du talion hollywoodienne, et n’envisagent que la vengeance. Dans un sens, cet attentat tombe bien pour les va-t-en-guerre qui nous gouvernent. Ils espèrent attirer la foule à leurs guerres. “Nous sommes en guerre!” “Nous sommes en guerre!”
“Nous sommes en guerre!” Ils ne diront pas comment sortir de la guerre. Bien au contraire. Etat d’urgence et mobilisation des troupes! Ce ne sont pas les terroristes qui capitalisent sur la peur du peuple terrorisé.
Pourtant le peuple français doit savoir que la guerre et le terrorisme ne sont pas inéluctables. Il suffit d’arrêter quelques 2 000 personnes en France, le chef d’état, le gouvernement, et certains de leurs prédécesseurs, une large partie des haut-fonctionnaires, des cadres de l’armée, des industriels, des banquiers et les journalistes favorables à la guerre. Sans cette “révolution” la France entrera dans une longue guerre qui finira par la dévorer elle-même. J’en appel évidemment aux jeunes officiers de l’armée, de la gendarmerie et de la police nationale pour engager avec succès cette transition républicaine nécessaire et historique.
La France doit renoncer à la vente d’armes. Sortir de l’OTAN. Se concentrer sur la défense du territoire. Concernant les ressources dites “stratégiques" soit elle est capable de les maintenir par l’économie et la diplomatie, soit elle devra y renoncer. La France doit renoncer au nucléaire et ramener son budget militaire à quelques milliards par an. La France doit renoncer à la guerre si elle ne veut pas l’offrir à ses enfants pour le siècle à venir. Si la France doit sortir armée de ses frontières, que ce ne soit que pour protéger des populations civiles. Quelle cesse de lier ses intérêts économiques et son armée.
Considérant le degré de civilisation et de développement de la société française, cette révolution doit se passer pacifiquement comme cela s’est fait en Islande. Informez-vous! Une révolution non-violente est possible. Elle s’exprime principalement par l’abstention, la grève de l'impôt, la désobéissance civile, le pillage des allocations et l'encombrement des administrations. Cela provoquera une crise de régime salutaire à la République, les responsables seront arrêtés, et un pouvoir transitoire militaire garantira l’organisation d’élection d'un comité de salut public et la rédaction d'une constitution adaptée à notre histoire contemporaine.
L’histoire de la République nous montre qu’elle est toujours en évolution. Le seul fait que nous en soyons à la cinquième montre qu'une république n'est pas sacrée ni éternelle, mais en perpétuel évolution à la recherche d’un idéal du vivre ensemble. Née en 1958, la 5ème République est morte de sa belle mort, par usure et inadaptation à l’ère moderne auxquels s’ajoute la corruption généralisée des élites.
Les français ont une grande responsabilité individuelle et collective face à l'acceptation ou le refus de la guerre. Et il ne suffit pas de s'indigner mais de réellement s'engager dans le camp de la paix, y compris contre ses propres armées.
Contre le terrorisme, il est peut-être trop tard. “La bête" qui ravage l’Orient depuis tant d’années a sauté sur notre continent. Que nous décidions la guerre ou la paix, le terrorisme nous frappera encore. Mais le choix de la paix finira par désarmer les volontés de nous tuer, tandis que la guerre conduira à la surenchère permanente. On prette à Malraux la sentence suivante; “Le 21ème siècle sera spirituel ou ne sera pas.” C’est maintenant l'heure de choisir.
La France a une responsabilité toute particulière dans la livraison d'armes au terrorisme international. Non seulement Cazeneuve doit être limogé, mais Kouchner et Fabius doivent être arrêtés. Le peuple français doit renoncer à la guerre ou accepter ses conséquences, c’est une logique universelle implacable; qui sème le vent récolte la tempête. Le peuple français doit prendre ses responsabilités véritablement historiques, et arrêter de geindre une fois que la guerre les touche car des millions de morts anonymes les regardent. Ils doivent se ressaisir et faire preuve de bon sens et de courage dans l'épreuve. Ils doivent réagir la tête froide et en connaissance de cause. Il ne doivent pas se faire entraîner dans la surenchère de la guerre, ce que cherchent les commanditaires des terroristes… et nos gouvernants!
“Ne tuez pas la personne humaine car Allah l'a rendu sacrée" Coran S6-V151
Vincent Després Levard, le 15 novembre 2015

Alter Info l'Information Alternative