Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 
Dans ce petit Siècle français, rien de mieux que cette gauche Netanyahou pour régner. Car en plus d’être élaboré par ses soins, ce Siècle est surtout fait pour elle. L'Histoire, grande connaisseuse de la condition humaine, ira de pas fermes et pressés voir ailleurs si la France y est.
La Gauche Netanyahou : Le symptôme d'un petit Siècle français. Ça y est. La Gauche Netanyahou s'assume enfin. Et an parité absolue, s'il vous plaît. Moitié Likoud, moitié travailliste. Autant dire l’extrême droite pur jus dans ce qu'elle a de plus sournois et très opportuniste. Et elle a ratissé large. Assez en tout cas, pour bien concocter toutes les petites têtes brunes sionistes d'ici-ou là.
Un véritable exploit, en somme, avouons-le. Bien-sur durant l’année qui reste, elle assurera, au-delà de la paix médiatique, la sympathie du Crif et même la complicité de la droite populaire, réputée vallso-israelienne.
Un coup de génie, en effet, tant il jette l'opprobre du gouvernent Valls sur d'autres composantes de la gauche française restées elles, du moins jusque-là, loin de la mouise gouvernementale actuelle.
Un malicieux piège permettant tout de même d’éviter les états d’âmes gauchistes, pires que les autocritiques staliniennes d'antan, synonymes toujours de déchéance et d'exclusion.
Car de l'écologisme sioniste de Placé, admiratif de Tsahal, la faucheuse d'oliviers millénaires, jusqu’aux radicaux de Baylet [1], alliés de l’apartheid israélien et ennemis résolus de l’État palestinien, en passant évidement par les identitaires refoulés de Valls et consorts, les Socialistes française nous présentent-là leurs hideux visages de l'opportunisme permanent.
Un méli-mélo idéoligico-politique, somme toute peu harmonieux et sans consistance aucune mais qui, critère unique, est hautement Israëlo-compatible, seule cohérence qui se dégage en effet de ce grand bal d’opportunisme d'une pseudo gauche moribonde.
Alors, certes, elle est bien dans l'air du temps. Ce temps mauvais qui souffle par ci ou par là et dont les craquements se font même entendre sous les assises jadis solides de l’État français. Citoyenneté au rabais, justice sélective, déchéance de nationalité, état d'urgence, bâillonnement des libertés, bref tous les fondements de la République vacillent sous les coups de boutoir d'une gauche usurpatrice.
Et ci c’était bien logique tout cela ? Qui de mieux, en effet, que Manuel Valls pour venir à l'intronisation en académicien de Finkielkraut ? Ou, plus précisément, quel Premier ministre (vraiment) de gauche pourra-t-il venir applaudir le chantre de la racisation et père de la réaction européenne   faisant   l’éloge d'un ancien collabo?
En fait dans ce petit siècle français, rien de mieux que cette gauche Netanyahou pour régner. Car en plus d’être élaboré par ses soins, il est surtout fait pour elle.
Combler les désires de certains, par l'effort de tous, voilà en résumé la pure perversion de ses médiocres caciques. Comme ce rentrant de choix[2] qui, main sur le cœur, clamera sans gène ni scrupule qu'il est mieux au Sénat car, force majeure, il y gagne plus. Tout est dit. Circulez, il n y a plus rien à voir.
L'Histoire, en grande connaisseuse de la condition humaine, tracera son chemin sans regret, habituée qu'elle est à cette courtisane engeance malade désormais de l’Histoire depuis qu'elle s'est fâchée avec la philosophie. Allant de pas fermes et pressés voir ailleurs si la France y est.
[1]http://www.lejdd.fr/International/Actualite/Des-parlementaires-francais-opposes-a-un-Etat-palestinien-390769
[2]http://lelab.europe1.fr/jean-vincent-place-explique-quil-ne-veut-devenir-ministre-a-tout-prix-je-gagne-plus-au-senat-2509175

Alter Info l'Information Alternative