Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Des organisations se revendiquant de gauche ont dénoncé la venue du professeur de physique (par ailleurs essayiste et opposant à la loi Gayssot) Jean Bricmont à l'université de Nice. Une conférence à laquelle il devait participer a été déprogrammée.


«Comprendre la mécanique quantique» : c'est le sujet que Jean Bricmont, professeur de physique à l'université belge de Louvain-La-Neuve (UCL) et membre de l'Académie royale de Belgique devait aborder le 28 mai dans le cadre d'un séminaire scientifique sur le campus Valrose de l'université de Nice. Mais c'était sans compter sur les protestations d'associations étudiantes, qui ont dénoncé la venue de l'intellectuel (par ailleurs auteur d'ouvrages consacrés à la liberté d'expression et engagé contre la loi Gayssot) et ses positions politiques supposées. La conférence universitaire a finalement été déprogrammée.

Pressions et appels à perturber la conférence


Quelques jours avant l'événement, David Nakache, président de l'association Tous citoyens, s'était scandalisé sur Twitter : «L'université de Nice invite Jean Bricmont, complotiste, défenseur de Dieudonné et de plusieurs négationnistes au nom de la liberté d'expression. Un minimum d'éthique s'impose ! Je demande des explications à l'université de Nice.» L'organisation diffusait sur internet...

Lire la suite