Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

PARTIS - Après les critiques de la présidente du conseil national du PAM, Fatima-Zahra Mansouri, envers le secrétaire général Hakim Benchamach, ce dernier temporise. Hier soir, lors d’une rencontre à Tétouan avec les élus de son parti dans la région, il a tenu à se montrer optimiste quant à l’avenir de son parti. Il a ainsi déclaré que “le PAM dépassera la crise actuelle”. “Ce que nous vivons aujourd’hui représente un carburant pour notre travail”, a-t-il ajouté. Estimant que la crise ne sera que passagère, il met les divergences qui l’opposent à plusieurs membres de son équipe, dont des leaders qu’il a évincés, sur le compte d’un bon indicateur de la santé de son parti, se disant convaincu que ce dernier “reviendra sur le droit chemin”. 

Certes, il reconnait que la situation a atteint un niveau sans précédent, au point où “on a tenté de faire la mainmise sur le parti à la dernière réunion du comité préparatoire du congrès national”. Benchamach promet d’ailleurs de publier l’enregistrement de tout ce qui s’est passé ce soir du 18 mai au cours de cette réunion qui a poursuivi ses travaux sans son aval, dès...

Lire la suite

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

SOCIÉTÉ - Une enquête judiciaire est actuellement en cours concernant l’implication présumée d’un officier de police principal, exerçant au port de Tanger Med, suspecté d’avoir facilité une opération d’immigration illégale. Une enquête diligentée par le service préfectoral de la police judiciaire de Tanger, sous la supervision du parquet compétent, précise un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

La même source indique que les éléments de la sûreté nationale opérant dans la zone du port Tanger-Med avaient avorté une opération d’immigration clandestine et arrêté deux individus qui tentaient de traverser en se dissimulant dans la partie inférieure d’un camion de transport international.

Au fur et à mesure de l’enquête, le principal mis en cause a été identifié, ajoute la même source, faisant savoir que les recherches sont toujours en cours pour son arrestation. Selon la DGSN, un fonctionnaire de police est suspecté d’avoir facilité l’accès de ces deux personnes à l’intérieur du port et à la zone de chargement. Ce fonctionnaire a été suspendu et placé en garde à vue, afin de vérifier les faits qui lui sont reprochés. En parallèle, les recherches se poursuivent afin d’arrêter d’éventuelles personnes impliquées elles aussi...

Lire la suite

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

- via Getty Images

L'un des 24 accusés, pris en photo lors de l'audience à Salé du 2 mai 2019.

JUSTICE - Lors du procès du meurtre d’Imlil qui a coûté la vie à deux touristes scandinaves, Louisa Vesterager Jespersen et Maren Ueland, au sud de Marrakech en décembre dernier, trois hommes suspecté d’avoir assassiné les jeunes filles ont avoué ce jeudi leurs crimes devant la Chambre criminelle chargée des affaires terroristes à Salé. Reporté au 13 juin, le procès poursuivra  l’audition de l’ensemble des 24 accusés, dont un étranger, l’Hispano-suisse Kevin Z.G.

Durant la brève audience organisée à Salé, Abdessamad Ejjoud et Youness Ouaziyad ont admis avoir attaqué et décapité les deux jeunes femmes, selon l’AFP. Un troisième suspect, Rachid Afatti, dit avoir effectué l’enregistrement des meurtres. “J’en ai décapité une (...), je regrette”, a déclaré Abdessamad Eijoud. “Ouaziyad a tué l’autre” fille, a-t-il ajouté, d’après la même source. “Nous aimions l’EI et nous priions Dieu pour lui”. 

Parmi les cinq accusés auditionnés au cours de cette audience, Abdessamad Eijoud est tenu pour principal instigateur du crime d’Imlil. Il serait l’émir de la cellule terroriste qui a...

Lire la suite

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
L’entité italienne Impresa Pizzarotti & C. S.p.A, groupement d’entreprises de travaux de construction, a enregistré, le 20 mai, une nouvelle requête d’arbitrage au Centre international de règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI), instance rattachée à la Banque mondiale contre le Maroc est initiée auprès du Chef du gouvernement et
...

Lire la suite

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a annoncé, jeudi, la nomination de la Marocaine Najat Maalla M’jid en tant sa Représentante spéciale sur la violence à l’encontre des enfants, avec grade de Secrétaire général adjoint. Médecin pédiatre, Maalla M’jid a « consacré sa vie au cours des trois dernières
...

Lire la suite