Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Reuters

Le pape François salue les Marocains lors de sa visite à Rabat les 30 et 31 mars.

RELIGION - Liés par la fraternité. Après le Premier ministre canadien Justin Trudeau, c’est au tour du Vatican d’adresser un message à ses “frères et soeurs” musulmans en ce début de ramadan. Dans la lignée des voyages du pape François aux Émirats arabes unis et au Maroc, le siège de l’Église catholique promeut la “fraternité humaine” entre chrétiens et musulmans à cette occasion. 

“Chères frères et sœurs musulmans. Le mois de ramadan, consacré au jeûne, à la prière et à l’aumône, est également celui d’un affermissement des liens spirituels que nous partageons dans l’amitié entre musulmans et chrétiens. Je suis donc heureux de saisir cette occasion pour vous souhaiter une célébration du ramadan aussi féconde que paisible”, débute dans son message l’archevêque Mgr Miguel Ángel Ayuso Guixot, secrétaire du conseil pontifical pour le dialogue inter-religieux, au nom du Vatican.

Citant le document sur la fraternité humaine pour la paix dans le monde et le vivre ensemble signé à Abou Dhabi en février, l’archevêque rappelle que chrétiens et musulmans sont appelés à s’ouvrir aux autres afin “d’abattre des murs élevés par la peur et l’ignorance et chercher ensemble à construire des ponts d’amitié qui sont fondamentaux pour le bien de l’humanité tout entière”. 

Une union qui passe par le dialogue inter-religieux cher au pape, mais aussi au roi Mohammed VI. “Les trois religions abrahamiques n’existent pas pour se tolérer, par résignation fataliste ou acceptance altière. Elles existent pour s’ouvrir l’une à l’autre et pour se connaître, dans un concours vaillant à se faire du bien l’une l’autre”, disait le souverain marocain dans son discours lors de la visite du pape François le 30 mars à Rabat.

“Je souhaite que le geste et le message de la fraternité trouvent un écho dans le cœur de tous ceux qui occupent des postes d’autorité dans les domaines de la vie sociale et civile de toute la famille humaine, qu’ils nous conduisent tous à mettre en pratique non seulement une attitude de tolérance, mais un vivre ensemble vrai et paisible”, ajoute Mgr Miguel Ángel Ayuso Guixot.

Avant d’adresser, au nom du Conseil pontifical pour le dialogue inter-religieux, ses “vœux les meilleurs pour un mois de ramadan fructueux et un joyeux ’Id al-Fitr”.

Source