Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
La ville portuaire d’El Marsa, 25 km au sud de Laâyoune, vit depuis plusieurs mois dans un climat d’insécurité jamais égalé dans cette petite ville qui est la commune la plus prospère du Sahara.
Des meurtres, des agressions armées et des cambriolages sans parler de la délinquance, sont devenus le lot quotidien des habitants de cette ville, jadis connue pour être paisible et sans problème.
Les différentes bandes qui se disputent la mainmise sur les quartiers, ont créé ces derniers jours un climat de terreur obligeant les habitants à se cloîtrer chez eux dès le coucher du soleil. Personne ne peut s’aventurer dans les rues même pour aller à la pharmacie chercher des médicaments en cette période où la grippe et les différentes maladies sont répandues.
C’est pour protester contre ce climat de terreur et d’insécurité que les différentes composantes de la société civile ont organisé des marches de protestation dénonçant « le laisser-aller et l’absence de forces de l’ordre » qui doivent  faire régner l’ordre et soustraire les quartiers de la ville au joug des bandes de malfaiteurs et trafiquants armés  qui se comportent en  maîtres des lieux.
Pour confirmer leur maîtrise des lieux et appliquer leur lois,  les chefs de ces bandes agissent en plein jour, au vu et au su de tout le monde et planifient les attaques confiées à leurs sous-fifres. Certains citoyens contactés  ont exprimé leur étonnement devant cette situation et soulignent que la responsabilité incombe aux autorités.
...