Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

AVORTEMENT - Il y a quelques jours, l’État de l’Alabama adoptait une des lois les plus restrictives sur l’avortement aux Etats-Unis. Cette mesure a relancé dans ce pays, et plusieurs autres États, le débat autour de l’avortement.

C’est dans ce contexte que l’émission de web-documentaire féministe, “Clit-Revolution”, a publié hier un nouvel épisode consacré à cette thématique, en partie tourné au Maroc.

À cette occasion, les militantes féministes et créatrices de “Clit Revolution”, Elvire Duvelle-Charles et Sarah Constantin, se sont rendues à Rabat où elles sont allées à la rencontre de Betty Lachgar, porte-parole du Mouvement alternatif pour les libertés individuelles (M.A.L.I) et militante féministe.

“Pourquoi les pays du nord seraient plus avancés?”

Cette dernière est ainsi revenue sur la législation sur l’avortement au Maroc ainsi que les initiatives prises par le mouvement pour aider les femmes souhaitant avorter. Betty Lachgar a notamment évoqué l’affaire de l’Artotec, un anti-épileptique utilisé comme médicament avortif. “Le ministère de la santé a carrément retiré le médicament du marché. Depuis, on essaye de se le procurer autrement”, explique-t-elle.

La militante affirme également que le mouvement est “submergé de demandes”. “On a beaucoup de mal à...

Lire la suite