Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

MICHAEL B. THOMAS VIA GETTY IMAGES

Une affiche soutenant la loi restrictive sur l'avortement placée devant le bureau du gouverneur Mike Parson à Jefferson City, le 17 mai.

AVORTEMENT - L’offensive anti-avortement gagne du terrain aux États-Unis. Le Missouri était en passe d’adopter ce vendredi 17 mai une loi très restrictive sur l’avortement dans le sillage d’autres États conservateurs, qui misent sur une Cour suprême remaniée par Donald Trump pour revenir sur ce droit acquis par les Américaines il y a 46 ans.

Le Parlement du Missouri, un État rural et religieux du centre du pays, a approuvé à une large majorité un texte qui interdit d’avorter après huit semaines de grossesse, même en cas de viol ou d’inceste, au nom d’un droit “sacré” à la vie. La loi prévoit des peines de 5 à 15 ans de prison pour les médecins qui pratiqueront des interruptions volontaires de grossesse (IVG) après cette échéance, mais pas pour les femmes.

Le texte doit encore être promulgué par le gouverneur républicain Mike Parson, un farouche opposant au droit à l’avortement qui se félicitait récemment sur Twitter d’avoir réduit de 20.000 à 3000 le nombre d’IVG...

Lire la suite