Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Organisé en marge du Festival Gnaoua Rythmes du Monde d’Essaouira

Artistes, académiciens et acteurs politiques associatifs sont invités à débattre, témoigner, échanger et réfléchir ensemble à la responsabilité de l’acteur culturel pour juguler tant de violence.

Si la musique est au centre du Festival Gnaoua Rythmes du Monde d’Essaouira, elle s’accompagne également d’un projet innovant porté par les organisateurs en partenariat avec le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH). Il s’agit du forum des droits de l’Homme, prévu les 21 et 22 juin. Espace de liberté et d’échange, cette année le forum aborde «la force de la culture contre la culture de la violence». Pour le choix de cette thématique, les organisateurs expliquent que le contexte mondial est de plus en plus violent.

«Violence dans les actes mais également dans les paroles, y compris parfois entre les Etats. Cette violence est amplifiée par le développement des réseaux sociaux, mais également par la course effrénée des chaînes d’information en continu et des nouveaux faiseurs de l’information. Ces violences et ces questions interpellent notre ère. La réponse sécuritaire, seule, ne suffit pas à résorber tant de violence et d’incompréhension».

...

Lire la suite