Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Les premières Assises nationales sur le cinéma marocain, organisées par le ministère de la Culture en collaboration avec le Centre cinématographique marocain (CCM) et les professionnels du secteur, prendront fin aujourd’hui à Rabat.
Ouvertes mardi, ces Assises visent à dresser un état des lieux du cinéma marocain dans la perspective de mettre sur pied un plan susceptibles de créer les conditions de son essor et son développement.
Saluant les progrès artistiques et techniques accomplis ces dernières années par les professionnels du secteur et les efforts consentis pour placer le cinéma au cœur de la vie culturelle et sociale, SM le Roi Mohammed VI a formulé le vœu « que cette rencontre marque le début d’un renouveau cinématographique marocain, apte à donner un nouvel essor à la production cinématographique nationale dans ce domaine essentiel de la création artistique, et d’ouvrir de plus vastes perspectives pour le rayonnement de notre pays ».
Dans un message adressé aux participants à ces Assises du cinéma, le Souverain a insisté sur l’importance « de mobiliser toutes les parties prenantes, en mettant en œuvre la démarche participative à l’égard des créateurs et des professionnels de ce secteur culturel majeur et en restant constamment réceptif à leurs préoccupations et leurs aspirations, afin d’assurer l’essor de la production cinématographique nationale à tous les niveaux », a-t-il souligné, tout en espérant que ce colloque débouche sur des résultats satisfaisants à la hauteur des attentes des acteurs du secteurs.
A propos de ces Assises, on retiendra que les participants devaient évaluer les progrès réalisés à ce jour, étudier les pistes à même de les aider à préserver ces acquis tout en se penchant sur les problèmes inhérents au cinéma marocain. Durant les trois jours de ce colloque, ils devraient aussi examiner les voies et moyens de contribuer de la meilleure manière à l’essor de ce secteur clé.
Soulignons qu’à l’issue de ces Assises, les participants proposeront une feuille de route pour les professionnels du 7e art dont les grandes lignes seront consignées dans un livre blanc.
On ne peut qu’espérer que cette initiative louable à bien des égards signera le début d’un nouveau départ pour le cinéma marocain et qu’elle augurera de nouvelles perspectives pour son rayonnement.
...